Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 30 novembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

1er août 1137 : mort de Louis le Gros, cinquième roi capétien

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Août > 1er août > 1er août 1137 : mort de Louis le (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 1er août. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
1er août 1137 : mort de Louis le Gros,
cinquième roi capétien
Publié / Mis à jour le lundi 30 juillet 2012, par LA RÉDACTION
 

Des plaintes fréquentes portées au pied du trône contre les brigandages qu’exerçait autour de son château, le seigneur de Saint-Brisson, déterminèrent Louis le Gros à venir assiéger ce seigneur dans son château : l’ayant emporté d’assaut, il fut obligé de le réduire en cendres, pour assurer la tranquillité du pays ; mais les fatigues qu’il essuya dans cette expédition lui causèrent une maladie dont les suites, devenant de jour en jour plus graves, le conduisirent enfin au tombeau. Quand ce prince sentit approcher sa fin, il fit étendre un tapis à terre, et par-dessus des cendres sur lesquelles on le coucha ; et ayant fait le signe de la croix, il y mourut âgé d’environ soixante ans.

C’était un prince recommandable par son courage, par la douceur de ses mœurs, et par toutes les vertus qui font un bon roi. La France lui aura éternellement des obligations, pour l’établissement des communes. Il faut savoir que dans ces anciens temps, il n’y avait de personnes libres que les ecclésiastiques et les gens d’épée ; les autres habitants des villes, bourgs et villages, étaient plus ou moins esclaves.

On en distinguait de deux sortes ; les uns, appelés serfs, étaient attachés à la glèbe, c’est-à-dire, à l’héritage, se vendaient avec le fonds, ne pouvaient se marier, ni changer de demeure ou de profession, sans l’agrément du maître, ni acquérir qu’à son profit, ou du moins à condition de lui. payer, à certains termes, une certaine somme, tant pour eux que pour leurs femmes et leurs enfants. Les autres ne dépendaient pas aussi servilement du seigneur, qui n’était maître ni de leur vie, ni de leurs biens ; toute leur servitude se réduisait à lui payer certains droits, ou à faire pour lui des corvées ; les uns et les autres n’avaient d’autres juges et d’autre loi que le seigneur du lieu.

Louis remit aux villes de son domaine certaines redevances que les habitants payaient par tête, affranchit ceux d’entre eux qui étaient serfs, leur donna le droit de bourgeoisie, et leur permit à tous de se choisir un maire et des échevins. Cet exemple fut bientôt imité par les grands vassaux de la couronne.

Alors le royaume changea de face : des cités devinrent si riches et si puissantes, que leurs députés eurent entrée aux assemblées générales de la nation. Elles formèrent insensiblement dans le royaume un troisième corps qui eut, dans les diètes de la nation, une autorité égale ou même supérieure à celle de la noblesse et du clergé : on l’appela tiers-état, nom inconnu dans les siècles précédents, ou les nobles et les ecclésiastiques avaient seuls voix délibérative dans les assemblées.

Sous le règne de Louis le Gros, les Français portaient des habits traînants avec de larges manches, qui couvraient les mains ; les souliers finissaient en pointes longues de deux pieds, tantôt recourbées, tantôt en droite ligne. Les laïques portaient les cheveux longs, usage contre lequel plusieurs évêques, se fondant sur saint Paul, s’élevaient avec chaleur, jusqu’à le traiter de péché contre nature.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !