Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 6 avril DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

16 juillet 1707 : éruption au sein de la nouvelle île du golfe de Santorin apparue deux mois plus tôt

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Juillet > 16 juillet > 16 juillet 1707 : éruption au sein (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 16 juillet. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
16 juillet 1707 : éruption au sein de
la nouvelle île du golfe de Santorin
apparue deux mois plus tôt
Publié / Mis à jour le dimanche 15 juillet 2012, par LA RÉDACTION
 

On vit pour la première fois la fumée sortir d’une chaîne de rochers noirs, qui s’élevèrent tout à coup à 60 pas de la nouvelle île, d’un endroit de la mer où jusqu’alors on n’avait pas trouvé de fond, et ces rochers devinrent depuis le centre de toute l’île. On aperçut bientôt des langues de feu, qui s’échappaient parmi la fumée ; et la nuit cette fumée paraissait elle-même toute de feu, et s’élevait si haut, lorsqu’il ne faisait pas de vent, qu’on l’apercevait de Candie, de Naxos et de plusieurs autres îles éloignées.

On vit ensuite , durant un mois entier, la mer bouillonner aux environs de la nouvelle île, et pendant tout ce temps-là on trouva sur le rivage un nombre prodigieux de poissons morts. Ce fut là comme le prélude de ce qui arriva bientôt après : des montagnes de feu sortirent de l’île avec un fracas épouvantable, qui imitait le bruit du canon ou du tonnerre , et quelquefois ressemblait à celui de plusieurs rochers qui tombent à la fois dans un puits profond, et la mer, pendant tout ce tumulte, bouillonnait encore plus qu’auparavant. Outre un grand fourneau qui brûlait sans cessé sur la cime de l’île, on comptait jusqu’à 60 feux différents, tous d’un éclat très vif ; et si l’inquiétude des habitants de Santorin leur avait permis d’être sensibles à quelque divertissement, c’en eût été un pour eux que le spectacle qu’ils virent ensuite.

Trois fois il s’éleva du grand fourneau trois des plus grosses fusées volantes, d’un feu très brillant. Souvent, après les coups ordinaires du tonnerre souterrain, on vit partir des gerbes étincelantes, qui, après s’être élevées très haut retombaient comme une pluie d’étoiles sur l’île, qui paraissait décorée d’une brillante illumination. Bientôt tout parut s’apaiser ; mais le calme ne dura que trois ou quatre jours. On entendit un coup plus terrible que les premiers, et l’on vit chanceler le gros roc, sur lequel est bâti le fort Scaro. Ce fut le signal de nouveaux effets, qui continuèrent huit ou neuf mois encore, après lesquels la tranquillité revint, et ne fut plus troublée par aucun accident.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !