Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 7 avril DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

10 juillet 1472 : levée du siège de Beauvais

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Juillet > 10 juillet > 10 juillet 1472 : levée du siège de (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 10 juillet. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
10 juillet 1472 : levée
du siège de Beauvais
Publié / Mis à jour le mardi 10 juillet 2012, par LA RÉDACTION
 

Le duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, qui fut presque toujours en guerre avec Louis XI, avait mis le siège devant la ville de Beauvais, en 1472 ; dès que son artillerie eut fait une brèche assez considérable aux murs de la place, il commanda l’assaut ; les assiégés, après l’avoir soutenu pendant trois heures avec beaucoup de valeur, commençaient à perdre courage ; les femmes accourent, les unes armées de piques, les autres de bâtons ferrés ; Jeanne Hachette, dont le vrai nom est Jeanne Lainé, renverse dans le fossé un capitaine bourguignon, qui venait de planter son étendard sur le haut du rempart ; le courage de cette héroïne ranime si bien tous les habitants, que les ennemis sont repoussés et obligés de lever le siège.

En mémoire de ce glorieux événement, Louis XI ordonna qu’on ferait tous les ans, à Beauvais, le 10 juillet, une procession, à laquelle les femmes auraient le pas sur les hommes, ainsi qu’à l’offertoire. Le roi, de plus, maria Jeanne Lainé à Colin Pilon, et exempta de taille ses descendants. Il accorda aussi divers privilèges à la ville de Beauvais.

Jeanne Hachette, pendant toute sa vie, conserva chez elle l’étendard qu’elle avait pris aux ennemis ; elle le portait tous les ans à la tête des Beauvaisiennes le jour de la procession, et après la mort de cette héroïne, on le suspendit sur son tombeau, dans l’église des dominicains.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !