Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 10 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTube

5 juillet 1439 : concile général de Florence

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Juillet > 5 juillet > 5 juillet 1439 : concile général de (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 5 juillet. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
5 juillet 1439 : concile général de Florence
Publié / Mis à jour le mercredi 4 juillet 2012, par LA RÉDACTION
 

Ce concile, qui avait pour but principal la réunion des Grecs et des Latins, se tint d’abord à Ferrare, et commença dès l’année 1438. Mais la peste s’étant fait sentir dans cette ville, la translation du concile à Florence fut décidée. L’ouverture s’en fit le 26 février 1439 ; dans les huit séances suivantes, on agita toutes les questions qui motivaient le schisme entre les deux Eglises, et dans la dixième, qui fut la dernière à laquelle les Grecs assistèrent, on proclama le décret d’Union.

Dans cet acte, on reconnaît que le Saint-Esprit procède du Père et du Fils, ou par le Fils, comme d’un seul principe ; que le corps de Jésus-Christ est véritablement consacré dans le pain azyme et dans le pain levé ; que les âmes des véritables pénitents, morts dans la charité de Dieu, avant d’avoir expié leurs péchés par de dignes fruits de pénitence, sont purifiées après leur mort par les peines du purgatoire, et qu’elles sont soulagées de ces peines par les suffrages des fidèles vivants, etc. ; enfin que le saint Siège apostolique et le pontife romain ont la primauté sur toute la terre.

Ce décret fut signé d’une part par le pape, et de l’autre par l’empereur grec, Jean Paléologue. Autour de leurs signatures se groupèrent celles des chefs de leur clergé respectif. Après le départ des Grecs, le concile de Florence ne fut plus considéré comme général. Entre autres matières, on s’y occupa de la déposition du pape Eugène IV, prononcée par les pères du concile de Bâle, lesquels furent déclarés hérétiques.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !