Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 8 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Construction de la rade artificielle de Cherbourg. Digue de Cessart. De Louis XVI à Napoléon III

Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire en vidéos > Construction pharaonique de la (...)
L’Histoire en vidéos
L’Histoire de France en vidéos : films, documentaires, reportages, interviews. Règnes, batailles, événements-clés, faits marquants
Construction pharaonique de la digue
artificielle de Cherbourg
(Source : Maison de l’Histoire)
Publié / Mis à jour le mercredi 25 janvier 2012, par LA RÉDACTION
 
 
 
La construction de la digue formant la rade de Cherbourg est une aventure extraordinaire initiée à la fin du XVIIIe siècle par Louis XVI et achevée en 1858 par Napoléon III

Redécouvrez, à travers ce récit passionnant d’environ 4 minutes, les dessous de ce projet pharaonique qui devait assurer à la France une défense stratégique face aux ennemis anglais.

La construction de la digue formant la rade de Cherbourg, la plus grande rade artificielle du monde, est une aventure extraordinaire, déraisonnable. En effet, au XVIIIe siècle, personne au monde n’avait envisagé de construire une digue en pleine mer, sur un fond sableux de 15 m, sans enrochements à partir desquels élever un tel ouvrage.

En 1782, Louis XVI, féru de sciences et de marine, confiera à l’ingénieur Louis-Alexandre de Cessart le soin de mettre en œuvre son projet extravagant : construire des cônes en bois de 20 m de haut, les couler en pleine mer, puis les remplir de pierres. 90 cônes ainsi coulés côté à côté devaient former la digue de Cherbourg. Il fallait, face à l’ennemi héréditaire anglais, pouvoir mettre à l’abri une flotte de 80 vaisseaux au plus près des côtes anglaises. Louis VI vint en personne, assister au coulage du 9e cône en 1786.


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !