Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 12 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)

26 février 1266 : bataille de Bénévent entre Charles d'Anjou et Mainfroi - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Février > 26 février > 26 février 1266 : bataille de Bénévent

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 26 février. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


26 février 1266 : bataille de Bénévent
entre Charles d’Anjou et Mainfroi
Publié / Mis à jour le samedi 23 février 2013, par LA RÉDACTION

 

La famille de Roger, premier roi de Sicile, avait été dépouillée en 1194 par l’empereur Henri Ier. La famille de celui-ci fut dépouillée à son tour en 1266, par un prince français, Charles d’Anjou.

Après la mort de l’empereur Conrad IV, roi de Naples et de Sicile (1255), ce royaume devait appartenir à son fils Conradin. Le pape Innocent IV, qui avait excommunié l’empereur Frédéric II, aïeul de Conradin, prétendit que ses descendants ne pouvaient lui succéder, et se déclara lui-même roi des Deux-Siciles. Il envoya une armée commandée par un légat, pour prendre possession de son nouveau royaume. Mais le tuteur du jeune Conradin, Mainfroi, son oncle, défit entièrement le légat et l’armée pontificale.

Le pape se tourna alors vers le comte d’Anjou, frère de Saint-Louis, et lui offrit une couronne dont il n’avait aucun droit de disposer, et à laquelle le comte d’Anjou n’avait nul droit de prétendre. Mais Innocent mourut dès le commencement de cette négociation. Cependant Mainfroi, plus ambitieux que fidèle, et lassé d’être régent, fit courir le bruit de la mort de son pupille, et se fit déclarer roi de Sicile et de Naples.

La bataille de Bénévent, par Boccace, enluminure issue de l'ouvrage de casibus
La bataille de Bénévent, par Boccace (extrait de de casibus)

Le nouveau pape Alexandre IV fit publier une croisade contre Mainfroi : elle fut prêchée jusqu’en Angleterre, où le légat du pape, suivant Mathieu Pâris, leva cinquante mille livres sterling. L’argent fut dissipé, et la croisade n’eut pas lieu. Urbain IV, nouveau pontife, voulut, comme son prédécesseur, arracher à Mainfroi Naples et la Sicile, et dépouiller à la fois le tuteur coupable et l’orphelin. Il proposa à Saint-Louis, roi de France, d’armer Charles d’Anjou, son frère, pour cette conquête. Le vertueux Saint-Louis hésita ; mais Béatrix, femme de Charles, jalouse d’avoir le titre de reine, comme ses trois sœurs, la reine de France, la reine d’Angleterre, et la troisième, femme de Richard, frère du roi d’Angleterre élu des Romains, obligea son époux à accepter les offres du pape, et elle vendit toutes ses pierreries pour l’aider à lever des troupes.

En 1265, Charles arriva à Rome, et le 28 juin fut déclaré roi de Sicile en deçà et au delà du détroit, en présence de quatre cardinaux, que lui avait envoyés le nouveau pape Clément IV, qui résidait à Pérouse ; mais il fut préalablement obligé de faire serment, entre les mains de ces quatre cardinaux, qu’il paierait annuellement au saint-siège huit mille onces d’or, avec une belle haquenée blanche, et qu’il n’accepterait jamais l’empire romain, ni celui de la Lombardie ou de Toscane.

Les conditions auxquelles Charles d’Anjou s’était soumis furent si religieusement observées par ses successeurs, que Charles Quint, roi d’Espagne et des Deux-Siciles, n’accepta la couronne impériale qu’après s’y être fait autoriser du pape Léon X, par une dispense solennelle.

L’armée de Charles d’Anjou, forte de trente mille hommes que la comtesse Béatrix, sa femme, avait rassemblés, étant arrivée avec elle devant Rome où ce prince l’attendait, les deux époux furent couronnés roi et reine de Sicile, dans l’église de Saint-Pierre, après avoir fait serment de fidélité, et hommage lige au pape, par cinq cardinaux qu’il avait députés pour cette cérémonie. C’est alors que le roi de Naples offrit, pour la première fois au pape une haquenée blanche avec huit mille onces d’or et qu’il s’engagea par serment à payer annuellement au saint-siège le même tribut. Mainfroi fit proposer à son rival un accommodement : « Retournez à votre maître, dit Charles aux députés, et dites-lui que dans peu je l’aurai mis en enfer, ou qu’il m’aura mis au paradis. »

Les deux armées se rencontrèrent près de Bénévent, dans une plaine romaine nommée le Champ-Fleury. Toute la valeur de Mainfroi ne put soutenir ses troupes contre l’impétuosité française. Après avoir combattu avec le plus grand courage, il fut tué dans la mêlée par un chevalier picard. Comme il était mort excommunié, on l’enterra dans une fosse creusée près du pont de Bénévent, sur laquelle chaque soldat, par pitié de son sort et par estime de sa valeur, se fit un devoir de jeter une pierre. Plus tard, l’archevêque de Cosence, irréconciliable ennemi de Mainfroi, fit déterrer son corps, et le fit transporter au bord de la rivière de Verde, nommée depuis Marino, où il demeura exposé à l’injure du temps et de l’air, en sorte que les habitants du voisinage n’en purent retrouver aucun vestige.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 La Révolution m'a tuée : de la ruine morale et intellectuelle de la France
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Glanage (Le) : pratique ancestrale encadrée sous Henri II et toujours en vigueur
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 La critique est aisée et l'art est difficile
 
 Jeter une chose à croix et à pile
 
MANIFESTATIONS
 Cartes (Les) de Jean de Beins au Musée de l'Ancien Évêché de Grenoble
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 26 février 1808 : naissance du caricaturiste Honoré Daumier
 
 26 février 1815 : Napoléon s'évade de l'île d'Elbe
 
 26 février 1646 : jugement du procès de Tancrède et de la duchesse Marguerite de Rohan
 
 26 février 1848 : la peine de mort pour raison politique est abolie
 
 
Et puis aussi...
 
 26 février 1229 : traité de Paris mettant un terme aux troubles religieux du Languedoc
 
 26 février 1154 : mort de Roger, premier roi de Sicile
 
 26 février 1598 : naissance du poète Voiture
 
 26 février 1823 : un député libéral expulsé de la Chambre pour son opposition à l'intervention en Espagne
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 10 ARTICLES

 


Février
 
 

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services