Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 22 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Roi Pépin II d'Aquitaine, carolingien. Naissance, mort, couronnement, règne. Carolingiens

Vous êtes ici : Accueil > Rois, Présidents > Pépin II d'Aquitaine (né en 823, mort (...)
Rois, Présidents
Biographie des rois, empereurs, présidents français. Vie des souverains, faits essentiels, dates-clés. Histoire des règnes
Pépin II d’Aquitaine
(né en 823, mort en 864)
(Roi d’Aquitaine : règne 839-852)
Publié / Mis à jour le lundi 11 octobre 2010, par LA RÉDACTION
 

Lorsque Pépin Ier d’Aquitaine mourut en 838, son père Louis le Débonnaire, empereur d’Occident, donna le royaume d’Aquitaine qu’il laissait, à Charles le Chauve, quoique Pépin Ier eût laissé un fils, Pépin II.

Ce jeune prince, secondé par un parti puissant et par les divisions qui troublaient la France, ne renonça pas à son royaume et finit par contraindre Charles à s’accommoder avec lui en 839.

Mais en 847 les Normands descendirent en Aquitaine, prirent Bordeaux, et les peuples de ces contrées se donnèrent à Charles le Chauve, dans l’espoir d’être mieux défendus, ou peut-être seulement par l’inconstance qui ne leur permettait pas de vivre longtemps sous la même domination.

Pepin II fut enfermé dans l’abbaye de Saint-Médard de Soissons en 852. Etant parvenu à s’échapper, il prit en 856 une résolution fatale à la France et qui ne trouva depuis que trop d’imitateurs, ce fut de s’unir aux Normands, de les seconder dans leurs courses sanguinaires, afin de s’en faire des alliés.

Il les conduisit à Poitiers, qu’il pilla, et il exerça de grands ravages en diverses autres contrées de l’Aquitaine. C’est la dernière expédition de ce prince dont l’histoire fasse mention. Capturé par Ramnulf Ier, comte de Poitou qui le remit à Charles le Chauve, il fut enfermé dans un monastère de Senlis où il mourut en 864.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !