Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 17 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Roi Sigebert III (Austrasie), mérovingien. Naissance, mort, couronnement, règne. Mérovingiens

Vous êtes ici : Accueil > Rois, Présidents > Sigebert III (né vers 630, mort le (...)
Rois, Présidents
Biographie des rois, empereurs, présidents français. Vie des souverains, faits essentiels, dates-clés. Histoire des règnes
Sigebert III
(né vers 630, mort le 1er février 656)
(Roi d’Austrasie (du vivant de Dagobert) : règne 633-639.
Roi d’Austrasie : règne 639-656)
Publié / Mis à jour le lundi 11 octobre 2010, par LA RÉDACTION
 

Roi d’Austrasie, il succéda, en 633, à son père Dagobert, qui, en lui cédant ce royaume de son vivant, le mit sous la direction des plus sages ministres, de Cunibert, évêque de Cologne, et du duc Adalgise. A la mort de Dagobert Ier en 639, Pépin de Landen délaissa sa charge de Maire du Palais de Neustrie pour celle de l’Austrasie et, avec son fils Grimoald, s’empara de la régence, gouvernant de fait à la place du jeune roi Sigebert.

Baptême de Sigebert III
Baptême de Sigebert III

Pépin de Landen s’allia également avec Cunibert, évêque de Cologne, alors tuteur du jeune roi, pour mieux s’attacher l’aristocratie austrasienne. Ainsi, malgré le long règne de Sigebert III, celui-ci n’eut jamais réellement le pouvoir et inaugura ce qui fut appelée la lignée des rois fainéants. La guerre de Thuringe, où son armée fut défaite par le rebelle Radulphe, est le seul événement mémorable de son règne. Les larmes amères qu’on lui vit répandre sur le sort de ses sujets tués à ses yeux dans ce combat sont un préjugé favorable en faveur de son humanité et de ses inclinations pacifiques.

Grimoald ne put se venger de Radulphe qui se proclama roi de Thuringe à la grande fureur des Francs, car la mort de son père, Pépin de Landen, ouvrit une lutte pour l’accès à la mairie du palais. Le nouveau, Otton, s’en empara, écartant Grimoald. Désireux de reprendre le pouvoir qu’il jugeait lui revenir par droit de succession, Grimoald complota avec le duc des Alamans, Leuthari, qui parvint à faire assassiner Otton en 642. Devenu Maire du Palais d’Austrasie, Grimoald s’attacha à rendre héréditaire cette fonction.

Reprenant les hostilités avec Radulphe, il écrasa la révolte en 645 et soumit la province. Maître de l’Austrasie, Grimoald envisageait de déposer la dynastie mérovingienne. Sigebert III n’ayant toujours pas d’héritier mâle, Grimoald parvint à convaincre le roi d’adopter son propre fils, habilement nommé Childebert.

La naissance inespérée du futur Dagobert II fut plus tard en passe d’assurer la lignée mérovingienne, ruinant tous les projets de Grimoald. Lorsque Sigebert III mourut en 656, Grimoald réalisa un coup d’état et exila le jeune prince en Irlande. Il usurpa ainsi le trône d’Austrasie au profit de son fils Childebert (appelé Childebert l’adopté).

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !