Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 21 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Communes à l'honneur : Beaulieu-sur-Layon (Maine-et-Loire)

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Communes > Beaulieu-sur-Layon (Maine-et-Loire)
Patrimoine : Communes
Balade au coeur des communes, départements, régions et pays de France, pour découvrir la richesse de leur patrimoine touristique
Beaulieu-sur-Layon
(Maine-et-Loire)
Publié / Mis à jour le dimanche 25 juillet 2010, par LA RÉDACTION
 
 
 
Beaulieu-sur-Layon (Maine-et-Loire). Villes et villages de France à l’honneur. Présentation de communes, bourgs, départements, régions

Situé à 20 kilomètres au sud d’Angers et 40 kilomètres de Cholet, au cœur des Coteaux du Layon, Beaulieu est un village de 1087 habitants.

Un peu d’histoire
Toute la vallée du Layon fut habitée dès l’époque préhistorique. Le dolmen, constitué de cinq pierres, est là pour l’attester ainsi que les haches et silex taillés retrouvés sur le territoire communal. Du XIe au XVIIe siècle, la terre de Beaulieu formait avec celle des communes voisines un vaste domaine des comtes d’Anjou que Foulques-Néra offrit à l’abbaye du Ronceray vers 1038.

Assuré de la protection des autorités religieuses le territoire se peupla et se développa au point que rapidement ( XII° siècle) la chapelle de Notre-Dame de Beaulieu fut construite. Erigée en paroisse en 1768, cette chapelle pris la dénomination d’église paroissiale. La révolution et les guerres de Vendée laissèrent leurs empreintes sur le sol communal. Le pont barré, témoin de la bataille du 19 septembre 1793 et les fosses cady où furent enterrés 3000 « bleus « écrasés par les vendéens, sont là pour commémorer cette époque. Les deux épidémies de choléra de 1834 et 1849 furent les dernières réelles souffrances que la commune eut à endurer. Dés 1843, débuta la construction d’une nouvelle « église et celle de nombreuses maisons pour donner la configuration actuelle du bourg.

Une visite s’impose
Pour ceux qui peuvent prendre leur temps, un vaste réseau de sentiers pédestres parcoure la commune. Depuis la forêt au nord qui occupe un quart des 1218 hectares communaux , en serpentant à travers les vignes et le bourg, vous atteindrez la rivière qui forme sur six kilomètres la frontière sud entrecoupé de ponts, écluses et moulins à eau. Le Layon fut en effet rendu navigable en 1779 grâce à 24 écluses. Il prit alors le nom de Canal de Monsieur, les péniches transportant charbon et vin jusqu’à la Loire.

Le bourg s’étire le long de sa rue principale de part et d’autre de quelques édifices qui ne peuvent qu’attirer votre attention. La chapelle romane du XIIe. Poussez la porte, c’est ouvert, et vous pourrez admirer Notre-Dame de Beaulieu, une vierge à l’enfant en bois polychrome et peint datée de 1598, ainsi que des peintures religieuses datées du XVe siècle.

La Mairie, ancien prieuré du XVIIe. C’était la résidence du Fermier Général chargé de l’administration des biens que l’Abbesse du Ronceray possédait à Beaulieu. Entièrement transformée en 1948, puis en 1990, on peut y admirer aujourd’hui une sculpture de Thézé représentant Notre-Dame du Ronceray. L’hôtel Desmazières, construction du XVIIe siècle dont les servitudes portent la date de 1667. C’est là que pendant la terreur furent emprisonnées comme otages les femmes des combattants vendéens de Beaulieu, que l’on voulait fusiller.

La maison Gouin avec son aspect de maison du Moyen-Âge est probablement la plus ancienne du village. En 1900, à l’occasion de travaux, furent retrouvés des document de 1435. Le caveau du vin, la Pinsonnière, la maison Jarry, et bien d’autres sont à découvrir. Vous pourrez vous arrêter à la table d’orientation, au jardin public et sa roseraie, ou encore pousser la porte d’un des jeux de « boule de fort » si typiquement régional. Vous retrouverez aussi les traces d’activités aujourd’hui disparues tels que les moulins à vent et les fours à chaux dont les vestiges parsèment encore la commune.

La viticulture
Avec ses 408 hectares de vignes, elle représente la première et la plus ancienne activité de la commune. Bien installé entre le Quart de Chaume à l’ouest et le Bonnezeaux à l’est, le vignoble est exposé plein sud sur un sol à dominante schisteuse, siliceuse et argileuse, le long du Layon. Le coteau du Layon Beaulieu est un vin blanc mœlleux issu du chenin. Rosé de Loire, Blanc sec, et Anjou rouge font également parti de la production du terroir. La route du vin traverse la commune et nos viticulteurs seront toujours prêts à vous faire les honneurs de leurs vignes et de leur cave.

VISITER LE SITE
www.beaulieu-sur-layon.com

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !