Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 31 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Situation géographique de l'Ain (région Rhône-Alpes)

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Départements > Département de l’Ain (région Rhône-Alpes) > Situation géographique de l'Ain
Patrimoine : Départements
Département de l’Ain : situation, physionomie générale, climat, curiosités naturelles, anciennes industries, personnages célèbres
Situation géographique de l’Ain
(Région Rhône-Alpes)
Publié / Mis à jour le dimanche 18 avril 2010, par LA RÉDACTION
 

Le département de l’Ain doit son nom a une belle rivière, claire, abondante, qui le traverse du nord-nord-est au sud-sud-ouest, pour aller se perdre dans le Rhône après avoir partagé le territoire en deux portions à peu près égales.

Département de l'AinIl a été formé, en 1790, de tout ou partie de quatre pays qui dépendaient de la Bourgogne, province de 2 600 000 hectares, la sixième par ordre de grandeur de celles qui composaient alors la France. Ces quatre pays étaient la Bresse, le Bugey, la principauté de Dombes et le pays de Gex : la Bresse et le Bugey fournirent ensemble plus de 590 000 hectares, soit 67% de la surface totale du département ; la principauté de Dombes, près de 145 000 hectares, ou 24 à 25% ; le pays de Gex, environ 47 000, ou 8%.

Le département de l’Ain est situé tout à l’est de la France : c’est même un de nos départements frontières, car il touche aux cantons de Vaud et de Genève, qui font partie de la Suisse. Un seul département, Savoie ou Haute-Savoie, le sépare de l’Italie. Deux départements seulement, d’ailleurs très larges, Saône-et-Loire et Allier, le séparent du Cher, qui occupe à peu près exactement le milieu de la France. Quatre le séparent de la mer Méditerranée, qui sont l’Isère, la Drôme, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône.

Enfin, son chef-lieu, Bourg-en-Bresse, se trouve à 478 km au sud-est de Paris par le chemin de fer, à 305 seulement à vol d’oiseau, en traversant cinq départements : la Saône-et-Loire, la Nièvre, l’Yonne, la Seine-et-Marne et les Yvelines. Le département est coupé à l’est de Bourg, vers son milieu, par le 3e degré du méridien de Paris. Dans l’autre sens, c’est-à-dire parallèlement et non plus perpendiculairement à l’Équateur, un peu au nord d’Ambérieu, un peu au sud de Pont-d’Ain, vers Villars et Chalamont, il est traversé par le 46e degré de latitude Nord : il est par conséquent presque également éloigné du Pôle et de l’Equateur.

Bourg-en-Bresse est à peu près sous la longitude de Bar-le-Duc, de Chaumont, de Langres, de Dijon, de Nyons et de Carpentras, et plus ou moins sous la même latitude que Genève, Guéret et La Rochelle. L’Ain est borné : à l’est, par les cantons de Vaud et de Genève (Suisse) et par les départements de la Haute-Savoie et de la Savoie ; au sud, par le département de l’Isère ; au sud-ouest et à l’ouest, par le département du Rhône ; an nord-ouest et à l’ouest, par celui de la Saône-et-Loire ; au nord, par le département du Jura ; à l’angle nord-est, par le canton de Vaud. Ces frontières sont en grande partie naturelles : à l’est et au sud le cours du Rhône, à l’ouest celui de la Saône, lui servent presque constamment de limite avec les départements limitrophes ; au nord et au nord-est, les limites sont le plus souvent tirées à travers champs, sans souci des reliefs du terrain ou du cours des rivières, en un mot elles sont artificielles.

Sa superficie est de 579 897 hectares : sous ce rapport, c’est le 54e département de la France. Sa longueur la plus grande, au nord de Bourg, de la rive gauche de la Saône (ouest) à Ferney (est), est d’un peu moins de 100 km ; sa largeur, du nord au sud, varie entre 80 km (de la frontière de Saône-et-Loire à la rive droite du Rhône à Loyettes, ou du confluent de l’Ain et de la Bienne au grand coude méridional du Rhône) et 45 km (de la limite du Jura au pont de Lagnien) : sans tenir compte de l’espèce de tronçon oriental formé par l’arrondissement de Gex et par un petit nombre de communes de celui de Nantua, tronçon qui n’a pas plus de 10 à 20 km de largeur. Enfin, le pourtour du département est de 420 km, en négligeant une foule de sinuosités secondaires.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !