Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 7 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTube

Mots d'histoire : Journée des Dupes

Vous êtes ici : Accueil > Savoir : Mots d’Histoire > Journée des Dupes
Savoir : Mots d’Histoire
Origine et signification de dénominations singulières appliquées à des événements, des partis, ou à certaines classes d’individus
Journée des Dupes
Publié / Mis à jour le mercredi 14 avril 2010, par LA RÉDACTION
 

Pendant une maladie dangereuse que Louis XIII fit à Lyon au mois de septembre 1630, ce prince, sous l’influence de sa mère Marie de Médicis et de sa femme Anne d’Autriche, promit de chasser Richelieu. Lorsqu’il fut revenu à Paris, comme il hésitait encore à tenir sa promesse, les obsessions recommencèrent, et l’orage éclata.

Le 9 novembre, la reine-mère ôta au cardinal l’intendance de sa maison, et chassa les personnes dont il l’avait entourée. Le lendemain matin le roi alla voir la reine-mère qui logeait au Luxembourg. « Ils s’enfermèrent tous deux dans son cabinet, dit Bassompierre. Le roi venoit la prier de superséder encore six semaines ou deux mois avant d’éclater contre M. le cardinal pour le bien des affaires de son Etat, qui étoient alors en leur crise... Comme ils étoient sur ce discours, M. le cardinal arriva, qui, ayant trouvé la porte de l’antichambre de la chambre fermée, entra dans la galerie et vint heurter à la porte du cabinet où personne ne répondit.

« Enfin, impatient d’attendre et sachant les êtres de la maison, il entra par la petite chapelle, la porte de laquelle n’ayant pas été fermée, M. le cardinal y entra, dont le roi fut un peu étonné, et dit à la reine tout éperdu : Le voici, croyant bien qu’il éclateroit. M. le cardinal, qui s’aperçut de leur étonnement, leur dit : Je m’assure que vous parliez de moi. La reine lui répondit : Non faisions. Sur quoi lui ayant répliqué : Avouez-le, madame, elle dit que oui ». Alors elle s’abandonna à toute la violence d’une colère longtemps contenue, et accabla son ennemi, moitié en français, moitié en italien, des épithètes les plus injurieuses.

Richelieu tenta inutilement de la fléchir, et ne s’en alla que pour essayer de rejoindre le roi qui s’était enfui précipitamment, et se rendit de suite à Versailles. Rentré chez lui, le cardinal se crut perdu ; il donna ordre de diriger les équipages sur Pontoise, d’où il comptait se retirer au Havre-de-Grâce, ville qui lui appartenait. Les deux reines, les ennemies du cardinal, triomphaient.

Mais le lendemain 11 novembre, le roi fit appeler son ministre, qui, sur l’avis d’un ami dévoué, s’était rendu secrètement à Versailles. Un court entretien suffit pour sceller la réconciliation du roi et de Richelieu. Louis lui promit de le maintenir contre tous ceux qui avaient juré sa perte. Aussitôt après l’entrevue, le chancelier de Marillac fut révoqué et jeté en prison. Son frère, le maréchal de Marillac, fut arrêté par les maréchaux de Schomberg et de La Force, qui commandaient avec lui l’armée de Piémont. Anne d’Autriche fut reléguée au Val-de-Grâce, et toute sa maison changée. Richelieu devint plus puissant que jamais. Les courtisans appelèrent Journée des Dupes cette journée.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !