Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 18 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Roi Carloman II (Aquitaine, Bourgogne, Francie occidentale), carolingien. Naissance, mort, couronnement, règne. Carolingiens

Vous êtes ici : Accueil > Rois, Présidents > Carloman II (né en 867, mort le 6 (...)
Rois, Présidents
Biographie des rois, empereurs, présidents français. Vie des souverains, faits essentiels, dates-clés. Histoire des règnes
Carloman II
(né en 867, mort le 6 décembre 884)
(Roi d’Aquitaine et de Bourgogne : règne 879-882.
Roi des Francs (Francie occidentale) : règne 882-884)
Publié / Mis à jour le jeudi 4 février 2010, par LA RÉDACTION
 

Fils de Louis le Bègue et frère de Louis III, il se vit au moment d’être écarté du trône par les diverses factions qui agitaient la France ; mais ayant épousé une fille du duc Boson, qui s’était fait roi de Provence, le crédit dont jouissait cet usurpateur servit la juste cause de son gendre, et Carloman, ainsi que Louis III, furent sacrés l’an 879, le premier roi d’Aquitaine et d’une partie de la Bourgogne ; le second, roi de Neustrie et d’une partie de l’Austrasie : le reste de la France était passé sous des dominations étrangères.

Louis III et Carloman II d'après un tableau de Steuben
Louis III et Carloman II
d’après un tableau de Steuben

Carloman et Louis III trouvèrent leur salut dans leur union ; ils poursuivirent Hugues le Bâtard, qui revendiquait la Lorraine, Boson, qui s’était fait un royaume dans le Midi de la France, et les Normands qui ravageaient toutes les provinces. Ils furent presque toujours victorieux ; mais ces victoires, peu décisives dans un temps où les rois sans pouvoir n’avaient que de petites armées levées à la hâte, n’éloignaient pas la nécessité de combattre sans cesse les mêmes ennemis.

Louis III étant mort au mois d’août 882, Carloman devint seul roi de France ; il mourut lui-même au mois de décembre 884, d’une blessure qu’il reçut à la chasse, et ne laissa point d’enfants.

On remarque qu’en moins de sept années il périt sept souverains de la famille Carolingienne, à savoir : Louis, roi de Germanie ; deux fils de ce roi, nommés Louis et Carloman ; Charles le Chauve, Louis le Bègue son fils, et Louis et Carloman, fils de Louis le Bègue. Ces règnes précipités avancèrent la chute des héritiers de Charlemagne, comme les minorités successives avaient hâté l’anéantissement des héritiers de Clovis.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !