Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 21 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Roi Louis III (Francie occidentale, Neustrie), carolingien. Naissance, mort, couronnement, règne. Carolingiens - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Rois, Présidents > Louis III (né en 863, mort le 5 août (...)

Rois, Présidents

Biographie des rois, empereurs, présidents français. Vie des souverains, faits essentiels, dates-clés. Histoire des règnes


Louis III
(né en 863, mort le 5 août 882)
(Roi de Francie occidentale et de Neustrie : règne 879-882)
Publié / Mis à jour le jeudi 4 février 2010, par LA RÉDACTION

 

Louis III était fils de Louis le Bègue et de la reine Ansgarde, qui avait été répudiée. Quoique l’intention de son père fût qu’il lui succédât, et qu’en mourant il lui eût fait porter la couronne et l’épée, ce ne fut pas sans peine qu’il monta sur le trône.

Louis III (879-882) et Carloman II
Louis III (879-882) et Carloman II

Sa jeunesse et les soupçons que le second mariage de Louis le Bègue jetait sur la légitimité de sa naissance et sur celle de son frère Carloman servirent de prétexte aux factions qui divisaient la France, et qui toutes avaient leurs vues particulières ; aussi vit-on à la fois trois assemblées qui croyaient représenter la nation : la première, à Meaux, se déclarait pour les deux jeunes princes ; la seconde, à Creil, offrait le trône de France à Louis, roi de Germanie, afin de confier l’Etat à un prince assez puissant pour le défendre contre les Normands ; enfin, la troisième assemblée, convoquée à Mantale par Boson, que Charles le Chauve avait fait duc de Provence, lui donna à l’unanimité le titre de roi des provinces dont il n’avait été jusqu’alors que le gouverneur.

Les évêques qui étaient présents le couronnèrent à l’instant même, et cette première usurpation semble avoir été le signal de celles qui devaient bientôt la suivre, plus importantes et plus durables. C’est ainsi que se forma le royaume d’Arles ou de Provence, aux dépens des héritiers de Charlemagne, et en faveur d’un prince qui n’était pas du sang royal. De son côté, Louis de Germanie accepta la couronne que lui offraient les factieux de l’assemblée de Creil, et il entra en France avec une armée afin de les soutenir.

Mais l’assemblée de Meaux, pour éviter une réunion qui la faisait trembler, offrit à ce prince de lui céder en toute propriété la partie du royaume de Lorraine qui appartenait aux rois de France : le traité fut conclu, et Louis de Germanie reprit la route de ses États. L’assemblée de Meaux se décida pour lors à reconnaître rois les fils de Louis le Bègue, Louis III et Carloman. qui furent sacrés l’an 879.

Le premier eut la Neustrie et ce qui restait de l’Austrasie ; le second l’Aquitaine et ce qui restait de la Bourgogne. Charles le Simple, fils posthume de Louis le Bègue, fut oublié dans ce partage ; la France, perdant à chaque règne une partie de son étendue, devait, par l’excès du malheur, arriver à l’indivisibilité de la couronne. Au mois de mars 881, Louis III et Carloman se partagèrent la monarchie pendant le séjour qu’ils firent à Amiens ; mais ils eurent assez de vertu pour rester unis, et ils poursuivirent de concert Hugues le Bâtard, qui revendiquait la Lorraine comme fils de Lothaire II et de Valdrade.

Louis marcha ensuite contre les Normands, sur lesquels il remporta une grande victoire à Saucourt, dans le Ponthieu, tandis que Carloman essayait de faire rentrer dans le devoir Boson, roi de Provence. Il y serait parvenu sans les nouvelles courses que les Normands firent avec d’autant plus de succès qu’ils avaient des complices jusque dans le conseil des rois.

Louis III tomba malade à Tours, au moment où, assisté du duc de Bretagne, il se préparait à combattre ces barbares ; et s’étant fait transporter à Saint-Denis, il mourut au mois d’août 882. Quelques historiens disent qu’il mourut d’une rupture causée par les fatigues de la guerre ; d’autres donnent à sa mort une cause moins honorable.

Quoi qu’il en soit, on ne peut résister à un sentiment de doute et de défiance lorsque l’on voit la plupart des derniers princes de la race de Charlemagne périr ainsi avant l’âge, sans que la cause de leur mort puisse être déterminée. Comme il n’avait point d’enfant, son frère Carloman lui succéda, et réunit ainsi sous une seule domination les provinces qui composaient encore la France.


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Cela rime comme hallebarde et miséricorde
 
 Prendre des vessies pour des lanternes
 
MANIFESTATIONS
 Huit chefs-d’œuvre du Louvre transformés en parfums
 
 Dentelles (Les) de la cour d'Henri IV renaissent au Puy-en-Velay
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Robert II le Pieux ou le Sage ou le Dévot (né en 972, mort le 20 juillet 1031)
 
 Philippe II Auguste ou le Conquérant ou Dieudonné (né le 21 août 1165, mort le 14 juillet 1223)
 
 Louis X le Hutin ou le Querelleur (né le 4 octobre 1289, mort le 5 juin 1316)
 
 Louis II le Bègue (né le 1er novembre 846, mort le 11 avril 879)
 
 
Et puis aussi...
 
 Louis XIII le Juste (né le 27 septembre 1601, mort le 14 mai 1643)
 
 Childéric III l'Insensé (né vers 714, mort en 755)
 
 Henri III (né le 19 septembre 1551, mort le 2 août 1589)
 
 Louis II le Jeune (né vers 822, mort le 12 août 875)
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 99 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services