Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 29 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Loto du patrimoine : ruines du Castellas de Roquemartine (Bouches-du-Rhône)

Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Loto du patrimoine : ruines du (...)
L’Histoire fait l’Actu
Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.
Loto du patrimoine : ruines du Castellas
de Roquemartine (Bouches-du-Rhône)
(Source : France 3 Provence-Alpes-Côte-d’Azur)
Publié / Mis à jour le jeudi 28 avril 2022, par LA RÉDACTION
 
 
 
Situé sur la commune d’Eyguières dans les Bouches-du-Rhône, le Castellas de Roquemartine ou château de la Reine Jeanne remonte aux XIIe et XIIIe siècles. Ses ruines, qui dominent la route de Cavaillon, vont être sauvées par le Loto du patrimoine.

Dix-huit sites emblématiques des régions de métropole et d’outre-mer ont été dévoilés en mars dernier par la Mission Patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine en péril. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, ce sont les vieilles pierres du Castellas de Roquemartine qui ont été choisies par la Fondation du patrimoine.

Le Castellas de Roquemartine est un castrum comportant une forteresse et une église dédiée au Saint-Sauveur, entouré d’une double enceinte de remparts. L’ensemble est complété par un pigeonnier, une bergerie, un moulin à vent et un moulin à eau. Sa construction au XIIe siècle est due à la famille d’Albe de Tarascon. Des transformations et améliorations ont été apportées jusqu’à la seconde moitié du XVe siècle.

Castellas de Roquemartine à Eyguières dans les Bouches-du-Rhône
Castellas de Roquemartine à Eyguières dans les Bouches-du-Rhône.
© Crédit photo : Fondation du Patrimoine - Myphotoagency / Alexis Marizy

À l’origine, le Castellas permettait de contrôler la basse vallée de la Durance entre Avignon et Aix-Marseille. Le droit de péage prélevé a procuré à son possesseur des revenus considérables qui lui ont permis de réaliser cet ensemble architectural imposant. Au début du XVIIe siècle, le Castellas fut abandonné au profit du nouveau château de Roquemartine, bâti en plaine. Démantelé par Richelieu, il fit l’objet de tirs d’artillerie en 1870, aggravant son état.

Avec l’aide de l’association des Amis du Castellas de Roquemartine, le projet est d’ouvrir le site au public avec l’organisation de visites sécurisées du chantier durant les travaux, puis de visites classiques présentant l’histoire et l’architecture de la forteresse. La découverte du lieu à l’aube et au crépuscule est envisagée, ainsi que la création de parcours botaniques et pédagogiques autour du site afin de valoriser la flore et la faune (espèces protégées présentes).

Ce site remarquable est situé au cœur du Parc naturel régional des Alpilles, dans une zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique. Des démonstrations de voleries de rapaces seraient organisées, car c’est là que niche notamment l’aigle de Bonelli, espèce protégée.

L’église n’est pas hors d’eau et est de surcroît ouverte à tous vents. Des fissures apparaissent sur l’abside. L’eau pénètre les murs, qui ne sont plus protégés par des couvertures : la voûte restante est instable et les élévations sont fragilisées.

À l’intérieur, la végétation abonde et des blocs de pierre encombrent l’espace. Dans le donjon, l’ensemble des espaces intérieurs voûtés n’est pas non plus hors d’eau. Des brèches, éventrements et effondrements ont fait disparaître façades et niveaux internes, dont les ouvertures parfois ouvragées.

Castellas de Roquemartine à Eyguières dans les Bouches-du-Rhône
Castellas de Roquemartine à Eyguières dans les Bouches-du-Rhône.
© Crédit photo : Fondation du Patrimoine - Myphotoagency / Emmanuel Ferrand

D’importants gravats qui encombrent les espaces ne permettent pas d’apprécier les niveaux d’origine et l’état des bases des élévations. Certains bâtiments annexes ne sont plus protégés par un enduit et n’ont plus de couverture. Ils se ruinent sous l’action des pluies.

Deux tranches de travaux sont prévues. D’abord des fouilles archéologiques prescrites par la direction régionale des affaires culturelles, puis des cristallisations des ruines de l’église Saint-Sauveur, du château, de la tour orientale et du logis avec mise hors d’eau, confortement et rejointoiement des maçonneries, débroussaillage et consolidation. Les travaux prendront fin le premier semestre 2023.

Grégoire Bézie
France 3 Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !