Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 2 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Chenonceau, le château des Dames

Vous êtes ici : Accueil > Brèves d’Histoire > Chenonceau, le château des Dames
Brèves d’Histoire
Brèves d’Histoire de France : bribes et miettes historiques utiles à une meilleure connaissance de notre passé
Chenonceau, le château des Dames
(Source : France Bleu)
Publié / Mis à jour le vendredi 18 mars 2022, par LA RÉDACTION
 
 
 
Parmi les trésors que compte la Loire, il y a évidemment ses châteaux. Et parmi eux, un se distingue particulièrement pour avoir mobilisé au fil des siècles l’attention des femmes.

Si l’on peut aujourd’hui visiter le château de Chenonceau, c’est grâce à plusieurs femmes, qui ont façonné et protégé ce joyau du Val de Loire, d’où son appellation de « château des Dames ».

Tout commence au début du XVIe siècle, avec Catherine Brisonnet, femme du propriétaire du domaine de Chenonceau. C’est elle qui fait bâtir, sur les ruines d’un ancien château féodal, un tout nouveau logis flambant neuf. À sa mort, cette belle demeure devient une résidence royale, où séjourne quelquefois François Ier, qui aime chasser dans les parages.

Château de Chenonceau. Aquarelle de Charles Homualk (1909-1996)
Château de Chenonceau. Aquarelle de Charles Homualk (1909-1996)

Puis c’est son fils, Henri II, qui hérite du château de Chenonceau. Il l’offre, en 1547, à sa favorite, la très influente Diane de Poitiers, qui décide de l’enrichir en construisant un pont au-dessus du Cher. À la mort d’Henri II, son épouse, la reine Catherine de Médicis, chasse son ancienne rivale et récupère les lieux.

Sur le pont construit par Diane, elle fait édifier la célèbre galerie à deux étages où elle organise des fêtes somptueuses. Changement d’ambiance avec l’héritière suivante : Louise de Lorraine, veuve éplorée du roi Henri III, qui en fait un lieu de retraite lugubre aux décorations funèbres. Pendant la Révolution, Chenonceau est menacé de démolition, et c’est Louise Dupin, épouse du nouveau propriétaire, qui le sauve du courroux des Révolutionnaires (...)

LA SUITE de la chronique ? ||
|| À ÉCOUTER en cliquant sur le lecteur ci-dessous ! ⬤

Priscille Lamure
France Bleu

Article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !