Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 16 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

La Belle Histoire de France (18) : Louis XI, le roi mal-aimé

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine en vidéos > La Belle Histoire de France (18) : (...)
Patrimoine en vidéos
Le patrimoine de France en vidéos : tourisme, gastronomie, agriculture, environnement, monuments, villes, villages, etc.
La Belle Histoire de France (18) :
Louis XI, le roi mal-aimé
Publié / Mis à jour le dimanche 9 mai 2021, par LA RÉDACTION
 
 
 
Ce chapitre nous montre comment, à sa mort, Charles VII laisse un royaume reconstitué mais une cour divisée ; comment son fils Louis XI défend la prospérité de son royaume en dépit des menaces, anglaise et bourguignonne ; le bras de fer opposant le roi de France à Charles le Téméraire ; pourquoi la légende noire de Louis XI ne doit pas cacher ses qualités

Dans les années qui suivent l’exécution de Jeanne d’Arc, vont se mettre en place des négociations avec les Bourguignons. En 1435 est signée la paix d’Arras, et moins de deux ans plus tard, Charles VII fait une entrée triomphale à Paris, avant de prendre en 1438 la Pragmatique Sanction de Bourges, qui lui donne une grande autorité sur le clergé.

La Belle Histoire de France. Émission 18 : Louis XI, le roi mal-aimé
La Belle Histoire de France. Émission 18 : Louis XI, le roi mal-aimé

Mais les grands barons, avec le fils de Charles VII, vont se dresser contre le roi : c’est ce qu’on appelle la grande « Praguerie ». Cependant, le monarque met de l’ordre dans son royaume qui devient très prospère, notamment sous l’égide d’un grand argentier, Jacques Cœur, qui a comme alliée la maîtresse officielle de Charles, Agnès Sorel.

Une trêve est signée avec les Anglais en 1444, et après avoir reconstitué son armée, Charles VII relance la guerre contre eux en 1449, les bat à Formigny en 1450, avant la grande victoire française de Castillon en 1453, remportée grâce à une nouveauté : l’artillerie. Cette bataille marque le terme de la guerre de Cent Ans.


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !