Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 27 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Momies de Saint-Bonnet-le-Château : un mystère entier

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine de France > Momies de Saint-Bonnet-le-Château : (...)
Patrimoine de France
Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...
Momies de Saint-Bonnet-le-Château :
un mystère entier
(Source : France 3 Auvergne Rhône-Alpes)
Publié / Mis à jour le mardi 19 janvier 2021, par LA RÉDACTION
 
 
 
À Saint-Bonnet-le-Château, dans le Forez, la collégiale a été bâtie entre le XIIe et le XVe siècle. L’édifice religieux abrite de nombreux trésors mais surtout un mystère. Il est même au cœur d’une véritable énigme depuis la découverte de dizaine de corps momifiés dans la crypte.

Une quarantaine de momies reposent dans la crypte de la collégiale de Saint-Bonnet-le-Château, village médiéval du Forez. Firmin Gagnaire, Président de l’association des Amis du Pays de Saint-Bonnet, connaît bien l’histoire des lieux et de cette église gothique. Mais il ignore le destin tragique de ces momies, probablement victimes d’une mort violente...

C’est au XIXe siècle, en 1837, lors de travaux de rénovation, que des ouvriers cassent une dalle de la chapelle et mettent au jour plusieurs dizaines de corps momifiés. Les défunts, une quarantaine, étaient entassés, recouverts d’un linceul.

Perché dans les monts du Forez, le village médiéval de Saint-Bonnet-le-Château (Loire) abrite depuis près de quatre siècles des momies naturelles, conservées grâce à la spécificité du sol
Perché dans les monts du Forez, le village médiéval de Saint-Bonnet-le-Château (Loire)
abrite depuis près de quatre siècles des momies naturelles, conservées grâce à la spécificité du sol

Signe qu’ils n’appartenaient pas au commun, leurs vêtements étaient « assez riches ». À quelques exceptions, ce sont les dépouilles d’hommes jeunes et solides, probablement âgés d’environ 25 ans. Mais ces défunts n’ont selon les apparences, pas péri de leur belle mort. Ces hommes ont succombé à des blessures faites par arme blanche.

« Ils portent des marques de lance, et ils ont une physionomie de gens qui sont morts en souffrant. Ces gens sont, pense-t-on, des victimes de guerre mais c’est un mystère complet », explique Firmin Gagnaire.

Sont-ils les victimes de François de Beaumont, Baron des Adrets ? Le chef de guerre, de sinistre réputation, est connu pour sa cruauté lors des guerres de religion. Il sévit dans la région et notamment dans le Forez. Mais les analyses au Carbone 14 font taire la rumeur et révèlent que ces hommes momifiés étaient morts un siècle avant les exactions du baron sanguinaire, vers 1650.

Alors d’autres études sont menées pour tenter de faire la lumière sur ces momies. Si les corps ont été bien conservés, c’est grâce à la présence d’alun et d’arsenic dans le sol. Encore aujourd’hui, près de quatre siècles après leur mort, on ignore toujours pourquoi ces personnes ont été assassinées et placées dans cette crypte. Impossible d’en savoir plus sur l’identité des momies, ni sur les raisons de cette inhumation collective.

Façade de la collégiale de Saint-Bonnet-le Château (Loire)
Façade de la collégiale de Saint-Bonnet-le Château (Loire)

Autrefois, les visiteurs et les curieux pouvaient descendre dans cette crypte et frôler ces défunts. Frissons garantis. Pour préserver leur conservation, ces momies sont à présent protégées. On peut les apercevoir à travers une trappe vitrée.

Le saviez-vous ? La collégiale de Saint-Bonnet-le-Château a un passé musical. Ses résidents étaient des prêtres musiciens, du XIIe siècle à la Révolution française. Les lieux recèle d’autre trésors, comme les fresques d’anges musiciens de la chapelle basse ou encore les livres de la bibliothèque.

D.Mazzola
France 3 Auvergne Rhône-Alpes

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !