Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 19 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Tohu-bohu - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Savoir : Mots, Locutions > Tohu-bohu

Savoir : Mots, Locutions

L’étymologie de mots et l’origine de locutions de la langue française. Racines, évolution de locutions et mots usuels ou méconnus


Tohu-bohu
Publié / Mis à jour le dimanche 26 août 2018, par LA RÉDACTION

 
 
 
Consacré au XVIIIe siècle par Voltaire et désignant au sens propre le chaos originel, le mot français tohu-bohu, que l’on trouve au XIIIe siècle dans notre langue sous la forme de toroul boroul, est employé pour qualifier une grande confusion, un grand désordre, et est issu de l’hébreu ancien

Ce mot composé ne se trouve ni dans la première édition de l’Académie (1694), ni dans Furetière (1727), ni dans Trévoux (1770). Certes, un chapitre du Pantagruel de Rabelais, le dix-septième du livre IV, intitulé Comment Pantagruel passa les isles de Tohu et Bohu, contient les mots tohu et bohu.

La description des deux îles et des particularités qui les distinguent est brève, se réduisant à quelques traits fabuleux et comiques : Pantagruel passe les îles Tohu et Bohu, c’est-à-dire l’île déserte et l’île inculte. Nos navigateurs n’y trouvent « que frire », selon l’expression populaire. Un jeu de mot élémentaire suggère au conteur l’idée d’une pénurie de tous les ustensiles de cuisine propres « à frire » : poêles, poêlons, coquasses, lèchefrites et marmites.

La Création du monde, par Jérôme Bosch (1504)
La Création du monde, par Jérôme Bosch (1504)

Mais ce n’est pas là notre mot tohu-bohu ; ce sont les deux termes qui le composent, employés séparément comme noms propres, dans une géographie plus ou moins fantastique. Faire remonter le mot français tohu-bohu à Rabelais reviendrait au même que prétendre l’expression Alsace-Lorraine bien antérieure à la guerre de 1870 parce que les noms d’Alsace et de Lorraine ont existé des siècles avant cette guerre.

On rencontre pour la première fois en français le mot tohu-bohu dans le Dictionnaire philosophique de Voltaire, paru en 1764. Il y affirme qu’au moment de la création, « la Terre était tohu, bohu, et vide ; les ténèbres étaient sur la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu était porté sur les eaux. Tohu, bohu, signifie précisément chaos, désordre. C’est un de ces mots imitatifs qu’on trouve dans toutes les langues, comme sens dessus dessous. L’esprit de Dieu signifiait le vent qui agitait les eaux. »

Comme le relève Claude-Adrien Nonnotte dans son Dictionnaire philosophique de la religion en 1772, il y a là une erreur manifeste de Voltaire : « Tohu, bohu, ne signifie pas chaos, mais désert, solitude ; ce qui convenait bien à l’état où se trouvait la terre, telle que nous la représente Moïse dans sa narration du premier jour du monde. » Pour preuve la manière dont saint Jérôme les a traduits dans la Vulgate : Terra erat inanis et vacua (La terre était informe et vide). Dans La Bible enfin expliquée (1776), Voltaire persistera, écrivant dans une note relative au premier paragraphe qui renferme le premier verset de la Genèse que « tohu-bohu signifie à la lettre sens dessus dessous ».

D’où ce mot vient-il ? Si l’on compare avec l’hébreu la traduction que nous venons de citer, nous trouvons qu’il correspond à l’expression tohou vabohou, expression composée de trois mots : tohou, qui signifie désert, inhabitable, inhabité, va, qui est la conjonction copulative, et bohou, qui veut dire vide.

Tout d’abord, les adjectifs tohou et bohou, joints ensemble, ont formé une sorte d’adjectif composé, invariable en genre et en nombre, comme dans l’exemple qui précède. Mais ensuite, le mot tohu a fini par s’employer comme substantif ; et, attendu que tohu, d’après le Dictionnaire hébreu-français de Sander et Trenel (page 777) accompagne toujours bohu, on a donné à ces deux mots juxtaposés le sens n’appartenant qu’au premier, et de surcroît le sens que lui donnait Voltaire, à savoir confusion, chaos, mélange. Ce sens se conserva, tant au propre qu’au figuré, comme le montrent ces exemples :

« Désigner une parure de fleurs sous le nom d’un tohu-bohu de fleurs, c’est présenter bien mal une image gracieuse » (Dictionnaire du lexicographe Louis-Nicolas Bescherelle, 1856). « Notre révolution a vu paraître tous les systèmes politiques, et de leurs débris se forma dans les têtes un véritable tohu-bohu » (Dictionnaire du lexicographe Pierre Boiste, 1819).

 
 

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Napoléon : l'enfance du futur empereur des Français
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
BON À SAVOIR
 Faire amende honorable
 
 On a tant chanté, tant crié Noël, qu'à la fin il est venu
 
MANIFESTATIONS
 Mauresse de Moret : une religieuse métisse, fille cachée de Louis XIV ?
 
 Animal : bestiaire de verre de la fin du XIXe siècle à nos jours au musée du verre de Conches
 
 
L'ENCYCLOPÉDIE DU TEMPS JADIS
 Recevez en 48h les 37 volumes édités par La France pittoresque : 900 articles, 1800 illustrations formant une truculente mosaïque de notre riche passé !
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Cocktail
 
 Bohème
 
 Écarlate
 
 Abracadabra
 
 
Et puis aussi...
 
 Snob
 
 Fier-à-bras
 
 Pique-nique
 
 « Bonjour » ou « Bonsoir », que faut-il choisir ?
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 98 ARTICLES

 

 La France pittoresque ne bénéficie d'aucune subvention, qu'elle soit publique ou privée. Prenez activement part à la transmission de notre patrimoine !
 
 Soutenez une véritable réinformation historique et contribuez à la conservation de notre indépendance éditoriale
Vous pouvez également opter pour
un montant libre
 
VOS DONS NOUS SONT PRÉCIEUX
EN SAVOIR +

 

 Facebook
 Twitter
 VK
 Instagram
 LinkedIn
 Pinterest
 Tumblr
 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services