Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 25 mars DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

L’incroyable histoire du gigantesque hangar à dirigeables normand - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Hangar à dirigeables normand (L'incroyabl

L’Histoire fait l’Actu

Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.


Hangar à dirigeables normand
(L’incroyable histoire du gigantesque)
(Source : Ouest France)
Publié / Mis à jour le jeudi 28 février 2019, par LA RÉDACTION

 
 
 
Le hangar à dirigeables d’Écausseville, dans la Manche, aura 100 ans cette année. Le bâtiment, surnommé la « Cathédrale de béton », impressionne par son architecture et fascine par son histoire. Ce monument unique au monde est pourtant l’un des grands oubliés de la région.

150 m de long, 31 m de haut, 6 000 m2 au sol. Dans le petit village d’Écausseville, près de Montebourg (Manche) on ne voit que lui. Fraîchement centenaire, le hangar à dirigeables impressionne toujours autant. « Avec ses 3 552 tuiles en ciment armé, il était à l’époque à la pointe de la technologie, explique Éric Guillemeau, président des Amis du hangar. Il est encore reconnu aujourd’hui comme une prouesse architecturale. » La construction, appelée aussi « la Cathédrale de béton », mérite donc amplement son surnom.

100 ans et trois guerres
Entre ses murs gris, le hangar protège 100 ans d’une histoire dense et passionnante. « Il a été construit entre 1917 et 1919, juste à côté d’un autre hangar à dirigeables en bois, aujourd’hui détruit », précise Éric Guillemeau. Pendant la Première Guerre, ces dirigeables servaient à surveiller et attaquer la mer, « la base d’Écausseville appartenait à la Marine nationale ». La petite ville manchoise abritera ces énormes ballons jusqu’en 1930, année où l’armée les a officiellement remplacés par des avions.

La Cathédrale de béton
La Cathédrale de béton. © Crédit photo : Ouest France

À partir de 1936, la Marine utilisera le hangar pour stocker des armes. De 1940 à 1944, le site est occupé par les Allemands. Il faudra attendre le 9 juin 1944 pour que les Américains viennent le libérer, « au cours d’un très dur combat à l’intérieur même du hangar », détaille le passionné d’histoire.

Du 15 juin 1944 jusqu’en mars 1945, la Cathédrale de béton devient une base américaine. Les soldats y réparent les véhicules. « À la fin de la guerre, une société privée, chargée de « nettoyer la guerre », s’installe dans le hangar pour y découper du métal. » Le hangar est situé à quelques centaines de mètres du chemin de fer. Le métal est ainsi directement envoyé à Caen, où il sera fondu.

En 1964, le hangar s’apprête à vivre une troisième guerre. Froide cette fois. Pendant deux ans, il accueille des ingénieurs français chargés de développer un ballon et des appareils de mesures pour lancer la bombe atomique. « Le hangar devient une base secrète », s’étonne encore Éric Guillemeau.

Dans ce village de 100 habitants, le hangar et son histoire ont souvent bouleversé le quotidien des Écaussevillais : « Les ingénieurs assistaient à la messe avec des agents de sécurité. Ils ne devaient surtout pas parler de leur travail. » De 1967 à 1994, le hangar retourne dans les mains de la Marine qui y stocke de nouveau du matériel, avant d’abandonner et de vendre le site.

Le hangar à dirigeables d'Écausseville, dans la Manche, est unique au monde
Le hangar à dirigeables d’Écausseville, dans la Manche,
est unique au monde. © Crédit photo : Ouest France

Un site souvent oublié
Le lieu appartient aujourd’hui à la Communauté d’agglomération du Cotentin et est géré par l’association des Amis du hangar à dirigeables d’Écausseville. Avec un musée, des animations et des événements, notamment en cette année du 75e anniversaire du Débarquement, les 15 bénévoles, et deux à quatre salariés, continuent d’écrire l’histoire du lieu.

Mais des travaux s’imposent pour préserver ce grand monument de béton : « Il ne faut pas traîner, les infiltrations d’eau se multiplient, s’inquiète Éric Guillemeau qui estime le montant des travaux à près de 3 millions d’euros. Trouver de l’argent, c’est notre grand combat. »

Pour faire connaître ce monument « souvent oublié dans la région », Éric Guillemeau a invité officiellement plusieurs Présidents à venir visiter le hangar pendant les cérémonies du 6 juin : « S’ils viennent, je mettrai une cravate », promet-il rieur !

Anne-Louise Sevaux
Ouest France

Accédez à l’article source




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 C'est la danse des dindons
 
 Pierre qui roule n'amasse pas mousse
 
MANIFESTATIONS
 Printemps de l'Archéologie à Saint-Dizier
 
 Plans-reliefs restaurés de Louis XIV : de retour aux Beaux-Arts de Lille
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Épaves (Des milliers d’) dorment au large des côtes françaises
 
 Fortifications et habitat du Moyen Age à Harfleur (Normandie)
 
 Aleria (Haute-Corse) : découverte d’une nécropole romaine et étrusque
 
 HistoPad : s'immerger dans la vie de château à Amboise ou Loches en Touraine
 
 
Et puis aussi...
 
 Patrimoine sous-marin breton : des trésors archéologiques
 
 Polémique autour des nouveaux programmes d’histoire
 
 Vestiges (Réapparition des) du camp Saint-Maurice, annexe d'un ancien bagne de Guyane
 
 Fort d'Ambleteuse (Pas-de-Calais) : souscription lancée pour sa rénovation
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 270 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services