Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 20 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur XNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Livre histoire Saint-Jean-le-Vieux et le pays de Cize. En Pays basque par Gil Reicher

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Pyrénées-Atlantiques (Aquitaine) > SAINT-JEAN-LE-VIEUX (En Pays basque) et
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages des Pyrénées-Atlantiques (Aquitaine)
SAINT-JEAN-LE-VIEUX
(En Pays basque)
et le pays de Cize
(par Gil Reicher)
Publié / Mis à jour le mardi 10 juillet 2018, par Redaction
 
 
Temps de lecture estimé : 1 mn
 

L’éventration d’un tertre qui faisait autrefois une noble et curieuse garde au village a permis de mettre au jour des poteries et des monnaies qui prouvent la présence des Romains à Saint-Jean-le-Vieux. Si la cité semble avoir connu des temps alors paisibles, elle vécut ensuite des jours sombres. « Elle ne tombera ni dans l’oubli, ni dans la solitude, car elle va se trouver sur le chemin des plus grands passages de l’Histoire ».

La grande voie des anciens âges fut empruntée par les Barbares et les Visigoths, puis par Charlemagne. Après l’attaque tragique du val de Roncevaux, traînant derrière lui les corps de Roland et d’Olivier et, attaché par le cou, le traître Ganelon, l’empereur d’Occident, désolé et en colère, s’arrêta à Saint-Jean-le-Vieux. Pour pendre le félon, il fit dresser un pilier qui conserva le nom de la croix de Ganelon. Mais ces passages n’étaient rien comparés à la troupe des pèlerins de Compostelle qui inscrivit ce lieu antique dans les fastes de la chrétienté.

Très attachés à leurs croyances naturalistes, les Basques, qui étaient tous nobles, libres et pauvres, accueillirent fort mal les apôtres catholiques. La tentation de faire payer ceux qui traversaient leurs terres franches s’avéra très violente. La tradition veut que Saint-Jean-le-Vieux ait été plusieurs fois démoli : sans doute par les Maures, puis par Richard Cœur de Lion qui aurait saccagé le vieux château de Saint-Pée. Mais chaque fois, la cité renaissait de ses cendres. Elle se groupait autour de sa plus ancienne église, Saint-Jean-d’Urrutia (à qui elle devait sa première dénomination...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, et appuyez sur OK
pour vous abonner gratuitement
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !