Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 14 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

10 janvier 976 : mort de Jean Ier, empereur d'Orient

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Janvier > 10 janvier > 10 janvier 976 : mort de Jean Ier, (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 10 janvier. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
10 janvier 976 : mort de Jean Ier, empereur d’Orient
Publié / Mis à jour le mercredi 18 novembre 2009, par LA RÉDACTION
 

Jean, surnommé Zimiscés à cause de sa petite taille, était issu d’une famille illustre, et commandait les légions de l’Empire. Il dut la couronne à l’aversion que l’impératrice Théophanon éprouvait pour son mari, lequel en effet n’était nullement aimable. Outre sa laideur et sa difformité, Nicéphore Phocas avait le goût de coucher seul et sur la terre.

L’impératrice s’entendit avec le général : Zimiscés se fit descendre dans une corbeille vis-à-vis de l’appartement de Nicéphore ; il le trouva dormant sur une peau d’ours, et le réveilla pour le tuer. Les conjurés, après avoir aidé Zimiscés, le proclamèrent empereur : mais le patriarche de Constantinople refusa de le couronner avant qu’il n’eût expié son crime par la pénitence : de plus, il exigea l’exil de l’impératrice, ainsi que celui de tous les meurtriers subalternes. Zimiscés ne se fit pas prier : par suite de son obéissance il fut couronné le jour de Noël 969.

Il occupa le trône plus glorieusement qu’il n’y était monté, et le perdit pour une cause non moins légère. Dans le cours de ses victoires sur les Sarrasins, traversant la Cilicie, il admirait plusieurs maisons magnifiques ; comme il apprit qu’elles appartenaient à l’eunuque Basile, son grand chambellan, il dit avec un profond soupir : « II est triste que les travaux des Grecs ne servent » qu’à enrichir un eunuque ! « Basile, auquel le mot fut reporté, craignit que l’empereur ne s’en tînt pas à la plainte : par prudence il chargea un échanson de mêler du poison au breuvage qu’il servait au prince. L’ordre fut exécuté, et Zimiscés mourut le 10 janvier 976. Il eut pour successeurs Basile et Constantin, que dès son avènement il avait associés à l’empire.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !