Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 25 novembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)

Après les élections législatives, les députés français changent de place - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire éclaire l’Actu > Après les élections législatives, les (...)

L’Histoire éclaire l’Actu

L’actualité au prisme de l’Histoire, ou quand l’Histoire éclaire l’actualité. Regard historique sur les événements faisant l’actu


Après les élections législatives,
les députés français changent de place
(Extrait du « Figaro » du 26 juin 1914)
Publié / Mis à jour le dimanche 25 juin 2017, par LA RÉDACTION

 
 
 
Quelques semaines après les élections législatives de mai 1914, un journaliste du Figaro moque la décision d’assigner à chaque groupe parlementaire un secteur de la Chambre, cette division entérinant de surcroît à ses yeux la renonciation au réel vote personnel

Comme l’on est injuste pour nos nouveaux députés ! s’exclame le journaliste. On les accuse de paresse, et ils ont déjà résolu une question capitale : ils se sont placés. Désormais la Chambre sera divisée en une série de secteurs qu’occuperont les différents groupes, selon leur nuance politique. Ce sera tout à fait harmonieux.

Le plan de cette émouvante répartition a été affiché hier, 25 juin 1914, dans les couloirs de la Chambre. Les députés le regardaient avec beaucoup d’intérêt. Les autres personnes souriaient. C’est un petit plan, très gentil, très amusant. M. Groussier l’a recommencé quatorze fois avec beaucoup d’obligeance. Maintenant, c’est la perfection, et nous sommes rassurés. Il est clair, en effet, que par le temps et les députés qui courent il est bien plus difficile d’asseoir sa personne que ses convictions. Des convictions, ça s’assoit n’importe où. Le moindre strapontin leur suffit : elles sont si légères !

Un parlementaire plein de sincérité nous a expliqué l’utilité de cette réforme. « Maintenant, nous a-t-il dit, plus moyen de nous tromper. Si, par hasard, il nous arrivait d’oublier qu’elle est exactement notre opinion — et c’est fort possible dans la vie bousculée que nous menons —, la seule vue de notre secteur préciserait nos souvenirs et rendrait toute erreur impossible. Nous saurons ainsi à chaque instant, et sans même y penser — ce qui vaut infiniment mieux —, à quel parti nous appartenons. C’est merveilleux ! »

Une séance scandaleuse à la Chambre des députés, lors de laquelle on entendit chanter l'Internationale, la Marseillaise et la Vendéenne. Illustration du Supplément du Petit Journal du 30 mai 1909
« Une séance scandaleuse à la Chambre des députés », lors de laquelle on entendit chanter l’Internationale,
la Marseillaise et la Vendéenne. Illustration du Supplément du Petit Journal du 30 mai 1909

On pourrait sans doute faire observer à nos représentants que la question des armements ne souffre pas de retard ; que la question fiscale s’impose avec une urgence redoutable ; que la représentation proportionnelle, si elle était bientôt votée, serait fort capable de rénover le régime parlementaire, et que dans de telles conditions il eût été assez indiqué de traiter d’abord tous ces graves problèmes et de discuter la question des places, si j’ose dire, postérieurement. Mais il est évident que ces observations resteraient vaines.

La division de la Chambre en secteurs est moins enfantine et moins risible qu’elle n’en a l’air. Elle correspond en effet à un état de choses et à un état d’esprit. Elle affirme avec éclat la toute-puissance du groupe, de la coterie. Elle consolide le règne du parti et du parti pris. Elle rend impossible le vote réfléchi, personnel. Les petites mares stagneront ainsi confortablement chacune chez elles. Les députés d’un même groupe, étant assis à côté les uns des autres, seront sûrs de leur fidélité réciproque. Pas moyen de fausser compagnie à des gens aussi proches. Pas moyen d’avoir une idée à soi et de formuler un jugement individuel. Les jours de travail, c’est précieux, et les jours de besogne, c’est indispensable !

Ajoutez à cela qu’il a été un moment question de transporter la Chambre à Versailles et de l’installer à la place de l’Assemblée nationale. Est-ce parce qu’il serait agréable à M. Malvy de se rapprocher de Louis XIV, ou bien souhaiterait-on prouver que M. Thiers était beaucoup plus grand qu’il n’en avait l’air ?

Toujours est-il que, dans une Chambre ainsi divisée en compartiments, un homme indépendant aura sans doute quelque peine à s’asseoir. M. Briand a manifesté, dès hier cet embarras. Lamartine ne se fût pas assis du tout. En effet, un jour où on lui demandait où il siégeait, il répondit : « Au plafond ». Le plafond n’est pas un secteur.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Le martinet inventé par un colonel de l'armée de Louis XIV
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Faire l'école buissonnière
 
 Faire des gorges chaudes
 
MANIFESTATIONS
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 La tradition : vivifiante source d'audace des vieux peuples
 
 Heure d'été, heure d'hiver : réforme sur fond de querelles et de polémiques
 
 XXe siècle ou le « Siècle de la Femme » : pour quelle société ?
 
 Histoire et pouvoir : quand la fiction de 1984 devient la réalité
 
 
Et puis aussi...
 
 Scandales politico-financiers : impunité décriée et crise de confiance
 
 Destruction de la notion de famille par la Révolution : prémices de la souffrance sociale contemporaine ?
 
 Cinéma (Le) : industrie produisant de futurs délinquants et criminels ?
 
 L’impôt en France ou l’ersatz de liberté d’un contribuable rançonné
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 155 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services