Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 18 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

L'Histoire en images à la basilique Saint-Denis - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine de France > L'Histoire en images à la basilique (...)

Patrimoine de France

Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...


L’Histoire en images
à la basilique Saint-Denis
(Source : Le Parisien)
Publié / Mis à jour le samedi 14 janvier 2017, par LA RÉDACTION

 
 
 
Nichée à côté de la mairie de Saint-Denis, invisible quand on sort du parking souterrain le plus proche, la basilique Saint-Denis mérite mieux que ses 170 000 visiteurs annuels. Ce joyau de l’art gothique, cercueil des rois de France depuis le Xe siècle, livre l’Histoire de France en images. Pas dans des livres ou sur écrans, mais au travers de gisants sculptés dans la pierre.

Au total, 43 rois, 32 reines et une soixantaine de princes et princesses ont été enterrés ici. Les 70 gisants reposent à la vue des visiteurs, comme autant de témoins historiques. « Les rois, qu’ils soient capétiens, carolingiens ou mérovingiens, ont voulu créer ce lieu pour se légitimer, être protégés dans leurs batailles et dans l’au-delà », explique Serge Santos, administrateur de la basilique.

On voit ici Berthe au grand pied, surnommée ainsi pour son pied de bot. Arégonde, la belle-fille de Clovis, découverte entourée de bijoux au détour de fouilles archéologiques en... 1959. Charles Martel, réputé pour son ardeur au combat, sorte de Premier ministre des rois mérovingiens, est inhumé face au roi Dagobert. Son fils Pépin le Bref sera le premier roi franc sacré à Saint-Denis. On découvre aussi le gisant de Charles V, avec ses rides sculptées sur le visage, ses veines sur la main. Les femmes reposent avec un chien à leur pied, qui les guidera au royaume des morts. Les hommes ont droit au lion, symbole de force et de résurrection.

La basilique Saint-Denis
La basilique Saint-Denis

Dans la crypte, une alcôve abrite les cœurs des Louis XIII, XIV et XVIII, conservés séchés dans des bocaux. Au fond d’un couloir en souterrain, la crypte archéologique rassemble des dizaines de sarcophages des IVe et Ve siècles.

La ville et la basilique doivent leur nom à Denis, considéré comme le premier évêque de Paris au IIIe siècle. Il a eu la tête tranchée par l’épée des Romains opposés au christianisme. Denis est mort sans renier sa foi. La cathédrale, bâtie en 1231, en moins de 50 ans — un exploit technique ! —, sera le berceau de l’art gothique en Ile-de-France.

Les corps baignent dans la lumière des vitraux. Les colonnes s’étirent sur 108 m de long, les croisées d’ogives s’élancent jusqu’à 30 m. La tombe la plus majestueuse est celle d’Henri II et Catherine de Médicis, la préférée de Serge Santos qui loue la diversité des couleurs de marbre, gris, rouge, blanc, le « travail de sculpture, gracieux, ample et maniériste, influencé par la culture italienne ». Les corps gisent, nus, côte à côte, et au dessus, le couple apparaît à genoux.

Gisants d'Henri II et de Catherine de Médicis à la basilique Saint-Denis
Gisants d’Henri II et de Catherine de Médicis à la basilique Saint-Denis

Les rois reposent en paix jusqu’en 1793. Les Révolutionnaires décident alors de les retirer de la basilique. Ils récupèrent les plombs des cercueils pour les transformer en armes. Tous les corps sont jetés dans une fosse commune et recouverts de chaux, dans le jardin de la cathédrale. Sauf les gisants du Moyen Âge, préservés à 80 %. Ils sont transférés au Musée des monuments français, face au Louvre. En 1815, Louis XVIII fait fermer le musée, rapatrie les gisants à Saint-Denis et réintègre symboliquement les ossements des rois. L’objet de culte devient alors objet patrimonial. Saint-Denis se visitera désormais comme un musée, pour ses trésors.

Informations pratiques
Basilique Saint-Denis — 1, rue de la Légion d’Honneur, à Saint-Denis
Tous les jours de 10h à 1 h15, le dimanche de 12h à 17h15
Tél. : 01.49.21.14.87
Site Internet : http://www.saint-denis-basilique.fr

Valentine Rousseau
Le Parisien

Accédez à l’article source

 
 

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Napoléon : l'enfance du futur empereur des Français
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
BON À SAVOIR
 Un peu d'absence fait grand bien
 
 Boire comme un fiancé
 
MANIFESTATIONS
 Imagine Van Gogh : l'exposition immersive vous plongeant dans les toiles géantes du peintre
 
 Marcellin Desboutin : à la pointe du portrait
 
 
L'ENCYCLOPÉDIE DU TEMPS JADIS
 Recevez en 48h les 37 volumes édités par La France pittoresque : 900 articles, 1800 illustrations formant une truculente mosaïque de notre riche passé !
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Cathédrale de Metz : histoires et légendes
 
 Château de Capula (Vestiges du) à Levie, dans l'Alta Rocca en Corse
 
 Lampes Berger : un musée pour leurs 120 ans
 
 Tumulus de Bougon (Deux-Sèvres) : témoins des rites funéraires du néolithique
 
 
Et puis aussi...
 
 Mer du Nord. Découverte d’une forêt engloutie entre France et Angleterre
 
 Tanzlinde de Bergheim : un tilleul de 700 ans reconnu arbre remarquable
 
 Vignobles franciliens : leurs secrets dévoilés par le musée de Marines (Val-d'Oise)
 
 Restauration d'un moulin de Mayenne : un appel aux dons pour que revive la farine
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 362 ARTICLES

 

 La France pittoresque ne bénéficie d'aucune subvention, qu'elle soit publique ou privée. Prenez activement part à la transmission de notre patrimoine !
 
 Soutenez une véritable réinformation historique et contribuez à la conservation de notre indépendance éditoriale
Vous pouvez également opter pour
un montant libre
 
VOS DONS NOUS SONT PRÉCIEUX
EN SAVOIR +

 

 Facebook
 Twitter
 VK
 Instagram
 LinkedIn
 Pinterest
 Tumblr
 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services