Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 14 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

La distillation de l'armagnac commence dans le plus vieil alambic de Gascogne

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Métiers > Distillation (La) de l'armagnac (...)
Patrimoine : Métiers
Richesses du patrimoine de France : métiers rares et artisanaux, métiers d’art, activités pittoresques et/ou insolites
Distillation (La) de l’armagnac commence
dans « le plus vieil alambic de Gascogne »
(Source : France 3 Aquitaine)
Publié / Mis à jour le mardi 6 décembre 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Au domaine d’Ognoas, dans les Landes, on fabrique le précieux alcool dans le plus vieil alambic de Gascogne

C’est à la fin de l’automne que l’on rallume les feux de cheminée... et les alambics. Au domaine d’Ognoas, les distillateurs fabriquent leur armagnac dans le plus vieil alambic de Gascogne. Construit au début des années 1800, l’appareil en cuivre, aujourd’hui classé monument historique, fonctionne de la même manière depuis plus de deux siècles.

Pas d’électronique ou d’innovation technologique, c’est la main de l’homme qui régule tout. La fabrication de cet alcool nécessite une surveillance 24h/24 pendant un mois. L’armagnac est fabriqué à partir de l’évaporation du vin de l’année (du cépage baco) qui transite dans le col de cygne avant d’être refroidi et de repasser à l’état liquide.

Le plus vieil alambic de Gascogne, au domaine d'Ognoas (Landes)
Le plus vieil alambic de Gascogne, au domaine d’Ognoas (Landes)

Environ 1000 litres de vin sont distillés chaque jour, avec une teneur d’alcool qui atteint 53 degrés. L’eau de vie s’anoblit ensuite dans le chai et prend sa couleur ambrée lorsqu’elle passe dans les pièces d’armagnac. Une partie du précieux liquide s’évapore au fil du temps, c’est ce que les distillateurs appellent « la part des anges ».

Site Internet : http://www.domaine-ognoas.com/

Yann Lagarde
France 3 Aquitaine

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !