Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 6 mars DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Pape Caïus (283 - 296)

Vous êtes ici : Accueil > Papes > Caïus (né en ? – mort le 22 avril 296) (...)
Papes
Notices biographiques des papes. Les événements marquants de l’histoire des souverains pontifes. Portraits des occupants du saint-siège.
Caïus
(né en ? – mort le 22 avril 296)
Élu pape le 17 décembre 283
(« Histoire des souverains pontifes romains » (Tome 1)
par A. de Montor paru en 1846,
« Résumé de l’histoire des papes » par A. Bouvet de Cressé, paru en 1826
et « Le Vatican ou Portraits historiques des papes » paru en 1825)
Publié / Mis à jour le lundi 15 août 2016, par LA RÉDACTION
 

Saint Caïus, prêtre de Spalatro, dans la Dalmatie, fils de saint Caïus, prêtre, frère de saint Gabin, oncle de sainte Suzanne, vierge et martyre, et neveu de l’empereur Dioclétien, confirma l’usage qui voulait que les clercs passassent par les sept ordres inférieurs de l’Église pendant un temps convenable, avant de pouvoir être institués évêques, usage déjà reçu du temps de saint Corneille. Ces ordres étaient : portier, lecteur, acolyte, exorciste, sous-diacre, diacre et prêtre.

Sous ce pontificat, Maximien régnait (1er avril 286 - 1er mai 305) ; et, désirant passer dans les Gaules, il fit venir d’Orient une légion nommée la Thébéenne, composée de chrétiens ; et comme il voulait s’en servir, dit Fleury, à persécuter les chrétiens, ainsi que d’autres soldats, les Thébéens refusèrent d’obéir. L’empereur, pour se reposer de la fatigue du voyage, s’était arrêté sur les Alpes, dans un lieu appelé Octodurum, aujourd’hui Martinach, en Valais. La légion Thébéenne était près de là, à Agaune, au pied de la montagne que l’on nomme à présent le grand Saint-Bernard. Maximien, irrité de cette résistance, ordonna que la légion fût décimée, et réitéra ses ordres pour contraindre le reste à persécuter les chrétiens.

Pape Caïus (283 - 296)
Pape Caïus (283 - 296)

La décimation était une peine militaire établie contre les corps coupables. Les soldats thébéens ayant appris ce second ordre, commencèrent à crier par tout le camp qu’ils souffriraient plutôt toutes sortes d’extrémités que de rien faire contre la religion chrétienne. Maximien commanda qu’on les décimât une seconde fois, et que l’on réduisît les autres à obéir. On fit encore mourir le dixième, suivant le sort, et les autres s’exhortèrent à persévérer.

Ils étaient principalement encouragés par trois de leurs officiers, Maurice, Exupère et Candide, qui leur proposaient l’exemple de leurs camarades, que le martyre avait déjà conduits au ciel. Par ce conseil de leurs chefs, les soldats envoyèrent une remontrance à l’empereur :

« Nous sommes vos soldats, seigneur ; mais, serviteurs de Dieu, nous le confessons librement. Nous vous devons le service de guerre, à lui l’innocence ; nous recevons de vous la paye, il nous a donné la vie ; nous ne pouvons vous obéir en renonçant à Dieu, notre créateur, notre maître et le vôtre, quand vous ne le voudriez pas. Si on ne nous demande rien qui l’offense, nous vous obéirons, comme nous avons fait jusqu’à présent ; autrement nous lui obéirons plutôt qu’à vous. Nous offrons nos mains contre quelque ennemi que ce soit, mais nous ne croyons pas qu’il soit permis de les tremper dans le sang des innocents. Nous avons fait serment à Dieu avant de vous le faire ; vous ne devez pas vous lier à ce dernier serment, si nous violons le premier ; vous nous commandez de chercher des chrétiens pour les punir ; vous n’avez que faire d’en chercher d’autres : nous-mêmes nous confessons Dieu le père, auteur de tout, et son fils Jésus-Christ. Nous avons vu égorger nos compagnons sans les plaindre ; nous nous sommes réjouis de l’honneur qu’ils ont eu de souffrir pour leur Dieu. Ni cette extrémité ni le désespoir ne nous a portés à la révolte ; nous avons des armes à la main et nous ne résistons pas, parce que nous aimons mieux mourir innocents que vivre coupables. »

Maximien, rapporte Végèce, désespérant de pouvoir vaincre une telle constance, ordonna de les faire tous mourir, et fit marcher des troupes pour les environner et les tailler en pièces. Ils ne firent aucune résistance, mais ils mettaient les armes bas et présentaient le cou aux persécuteurs. La terre fut couverte de leurs corps. On croit qu’ils étaient environ six mille ; car c’était le nombre ordinaire des légions.

Un soldat vétéran, nommé Victor, qui n’était pas de cette légion et ne servait plus, se rencontra, en passant son chemin, au milieu de ceux qui avaient fait mourir les martyrs, et qui se réjouissaient en faisant bonne chère de leurs dépouilles Ils l’invitèrent à manger avec eux, et lui contèrent avec plaisir tout ce qui s’était passé, nous apprend Fleury. Comme il se retirait, détestant le festin et ceux qui le faisaient, ils lui demandèrent s’il n’était pas aussi chrétien. Il répondit qu’il l’était et le serait toujours. Aussitôt ils se jetèrent sur lui, et le tuèrent.

La conduite de la Thébéenne appelle le mot de ce gouverneur de Bayonne, qui répondit ainsi à une lettre de Charles IX : « Sire, j’ai communiqué vos ordres aux soldats que j’ai l’honneur de commande ; je les ai trouvés braves, bons guerriers, mais je n’ai point rencontré de bourreau parmi eux. »

En cinq ordinations, Caïus créa cinq évêques, vingt-cinq prêtres et huit diacres. Il mourut le 22 avril 296. C’était un homme d’une rare prudence et d’une vertu courageuse. Il fut enterré dans le cimetière de Calixte.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !