Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 21 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Si vis pacem, para bellum. Citation latine

Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Si vis pacem, para bellum
Citations / locutions latines
Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.
Si vis pacem, para bellum
Publié / Mis à jour le lundi 11 juillet 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Si tu veux la paix, prépare-toi à la guerre

Cette maxime toute romaine est peu philosophique, et le bon abbé de Saint-Pierre ne l’aurait certainement pas prise pour épigraphe. Il est paradoxal de dire que les gros bataillons assurent la paix. Les peuples sont de grands enfants. Quand on a de si belles armes, il se trouve toujours des fous qui brûlent de les essayer.

« La nouvelle politique doit répudier la devise barbare de l’ancienne : Si vis pacem, para bellum, et inscrire sur son étendard la devise chrétienne : Si vis pacem, para pacem. » (TOUSSENEL)

« Partout les armées ont attiré d’autant plus la guerre et les maux qui l’accompagnent, qu’elles ont été plus redoutables : il n’en est aucune qui ait préservé son pays d’une invasion. Le vieux proverbe, si vis pacem, para bellum, était bon chez les Anciens, où la force décidait tout ; il n’est plus chez les modernes l’expression de la vérité : de grands préparatifs de guerre mènent toujours à la guerre. » (J.-B. SAY)

« Nous avons conseillé au gouvernement français de ne pas désarmer pendant les négociations et de se souvenir d’un adage maintes fois cité depuis le commencement du conflit : Si vis pacem, para bellum. Cette conduite est d’autant plus prudente que l’armée autrichienne en Italie est complètement organisée. » (É. DE LA BÉDOLLIÈRE)

« La maxime romaine si vis pacem, para bellum, peut être entendue dans un sens raisonnable, mais elle devient très mensongère et produit en somme beaucoup plus de mal que de bien, par la mauvaise application qu’en font journellement des hommes intéressés à la guerre ou incapables de mesurer la portée réelle des paroles. » (M.-P. LARROQUE)

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !