Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 16 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Ne quid nimis. Citation latine

Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Ne quid nimis
Citations / locutions latines
Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.
Ne quid nimis
Publié / Mis à jour le mardi 21 juin 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Rien de trop

Sentence proverbiale, qui se retrouve dans Horace et dans Térence, et que les Latins avaient empruntée aux Grecs. C’est le même sens que l’excès en tout est un défaut.

« Vous, Épicure, vous avez du bon et même beaucoup de bon. Oui, l’homme est un être sensible ; il a des sentiments, des passions, c’est sa nature. Il faut donc qu’il les satisfasse dans une certaine mesure pour vivre conformément à sa nature ; vous avez raison en cela, mais ne forcez rien, ne quid nimis. » (BAUTAIN)

« Le rationalisme produit une morale très répandue de nos jours, c’est la morale de l’intérêt bien entendu, dont la maxime, aujourd’hui fort usitée, est celle-ci : Ne quid nimis, rien de trop, ou, pour l’appeler par son nom bien connu ; c’est la doctrine du juste milieu. » (BAUTAIN)

« Quand donc les poètes se souviendront-ils du ne quid nimis du plus charmant des poètes, et de tout ce qu’on perd en voulant appuyer trop fort sur ce je ne sais quoi de léger, de court, d’aérien, qui est le charme, qui est le succès, qui est la poésie ? » (DE PONTMARTIN)

« Ce n’aura pas été une des moindres singularités littéraires de notre siècle que plusieurs de ses écrivains aient péri ou faibli par l’improvisation, et que le plus grand de tous, Chateaubriand, ait gâté son plus important ouvrage, les Mémoires d’outre-tombe, par l’excès contraire, tant il est vrai que le ne quid nimis d’Horace, le maître des maîtres, est encore la meilleure devise des littératures. » (DE PONTMARTIN, Causeries littéraires)

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !