Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 28 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

11 mai 1865 : ouverture des grands magasins du Printemps

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Mai > 11 mai > 11 mai 1865 : ouverture des grands (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 11 mai. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
11 mai 1865 : ouverture des grands
magasins du Printemps
(Source : Europe 1)
Publié / Mis à jour le mardi 10 mai 2016, par LA RÉDACTION
 

Nous sommes sous le règne de Napoléon III, à Paris, près de la toute nouvelle gare Saint-Lazare, pour l’ouverture des grands magasins du Printemps. On connaissait déjà Le Bon Marché, les Grands Magasins du Louvre. Un certain Jules Jaluzot décide d’investir à son tour, la dot de sa femme lui ayant permis de se lancer.

C’est un investissement risqué : le quartier n’est pas du tout celui qu’on connaît aujourd’hui. A l’époque il est en plein développement. C’est donc un pari, largement gagné. Il faut dire que Jules Jaluzot n’a pas fait les choses à moitié : il a vu grand, a demandé un bâtiment hors norme. L’immeuble est superbe, et au service d’un principe simple : vendre de la qualité à bon marché et à prix fixes, ce qui est tout à fait nouveau à l’époque, puisqu’on avait l’habitude de marchander.

Grands magasins du Printemps au début du XXe siècle
Grands magasins du Printemps au début du XXe siècle

La devise du Printemps est : E probitate decus (Mon honneur, c’est ma probité). L’accueil que réserve le public à cette initiative est excellent. Le grand magasin va vite bénéficier d’un rayonnement mondial, d’une réputation de raffinement. Voici ce qu’on dit dès 1869 dans un article de L’Illustration : « Voici quelques nouveaux modèles des grands magasins du Printemps. En les mettant sous les yeux de nos lectrices, nous avons la certitude de leur être agréables. C’est élégant, gracieux, riche et simple à la fois, et du meilleur goût ».

En 1881, un incendie va détruire l’édifice, et c’est paradoxalement la chance du Printemps. Paul Sédille, le fils du premier architecte du Printemps Jules Sédille, va opter pour le fer et le verre : il construit un magasin ultra-moderne, et il faudra attendre 1910 pour admirer le somptueux vitrail de la coupole.

 
 
Même section >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !