Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 19 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Carabin. Origine, étymologie mots de la langue française - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Savoir : Mots, Locutions > Carabin

Savoir : Mots, Locutions

L’étymologie de mots et l’origine de locutions de la langue française. Racines, évolution de locutions et mots usuels ou méconnus


Carabin
Publié / Mis à jour le mardi 26 juin 2018, par LA RÉDACTION

 
 
 
D’où vient le nom de carabin que l’on donne familièrement et spécifiquement aux étudiants en médecine ?

Du temps de Henri IV et de Louis XIII, il y avait dans nos armées des cavaliers appelés carabins. Choisis parmi les plus habiles tireurs, ces cavaliers formaient des compagnies séparées et quelquefois des régiments ; ils servaient à la garde des officiers généraux ; on les employait pour saisir les passages, pour charger les premières troupes que l’ennemi faisait avancer, et pour harceler les postes. Souvent ils ne faisaient que lâcher leur coup, puis se retiraient.

Ils avaient pour arme une carabine, espèce de fusil dont le canon était rayé intérieurement en spirale, et dont la balle, enfoncée au moyen d’une baguette et d’un maillet, portait à une grande distance, et pouvait être dirigée avec une grande précision.

Carabin du temps de Henri IV
Carabin du temps de Henri IV

Dans son Traité des Armes, Gaia émet l’opinion que le mot carabin vient du mot espagnol cara, visage, et du mot latin binus, qui signifie double, car ces soldats, à cause de leur manière de combattre, tantôt en fuyant, tantôt en faisant volte-face, semblaient être des gens à deux visages.

Telle est l’origine et aussi l’étymologie de carabin. Maintenant, comment ce mot a-t-il pu être employé à désigner un jeune disciple d’Esculape ? En France, où chaque profession avait autrefois son patron (saint Joseph pour les charpentiers, saint Fiacre pour les jardiniers, saint Éloi pour les forgerons, etc.), les chirurgiens adoptèrent saint Côme, qui avait pratiqué la médecine en Arabie au IIee siècle de l’ère chrétienne, et il se forma au XIIIe siècle, sous l’invocation de ce saint, une confrérie de chirurgiens dits de saint Côme laquelle, pendant longtemps, d’après le lexicographe Marie-Nicolas Bouillet (1798-1864), partagea avec la Faculté l’enseignement des sciences médicales.

Or, soit que cette société existât encore réellement à l’époque où le carabin figurait dans les armées, soit qu’elle n’existât plus que dans les souvenirs du peuple, voici, semble-t-il, ce qui arriva :

Le carabin, comme très habile tireur, devait être un grand tueur de gens, et l’apprenti chirurgien, à une époque où les maîtres eux-mêmes passaient pour si habiles à expédier dans l’autre monde et où ils étaient l’objet de tant de plaisanteries (Molière les a-t-il assez joués !), fut dans l’esprit du peuple probablement assimilé à l’homme de guerre en question, et de là l’expression de carabin de saint Côme, d’abord employée tout entière, puis réduite bientôt à carabin, pour désigner le frater, le serviteur du chirurgien, et, enfin, l’étudiant en médecine en général.

Salle de garde. Chant de carabins
Salle de garde. Chant de carabins

Nous avons précisé qu’il arrivait souvent que le carabin ne faisait que décharger son arme sur l’ennemi pour se retirer immédiatement. C’est de cette manière de combattre qu’est venu l’usage d’appeler carabin celui qui se contente de hasarder quelque chose au jeu sans s’y arrêter longtemps, qui ne fait que risquer un coup, et de désigner aussi par le même mot un homme qui, dans la conversation, dans une dispute, ne fait que jeter quelques mots vifs, qui se tait et s’en va.

De carabin pris dans cette dernière acception, on a fait carabinade, action, tour que fait quelqu’un dans une compagnie d’où il se retire aussitôt, et aussi carabiner, mot signifiant venir jouer quelque temps, et s’esquiver tout-à-coup sans vouloir continuer le jeu.

 
 

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Napoléon : l'enfance du futur empereur des Français
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
BON À SAVOIR
 Qui tire au peigne de saint Yves est tôt comme un roi riche
 
 Le plus riche en mourant n'emporte qu'un linceul ou qu'un drap
 
MANIFESTATIONS
 Le mystère du masque de fer dévoilé sur l'île Sainte-Marguerite
 
 Marcellin Desboutin : à la pointe du portrait
 
 
L'ENCYCLOPÉDIE DU TEMPS JADIS
 Recevez en 48h les 37 volumes édités par La France pittoresque : 900 articles, 1800 illustrations formant une truculente mosaïque de notre riche passé !
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Cocktail
 
 Bohème
 
 Écarlate
 
 Abracadabra
 
 
Et puis aussi...
 
 Canicule : une signification détournée
 
 Rodomont et Matamore
 
 Glaner, glaneur, glanure
 
 Braconnier
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 98 ARTICLES

 

 La France pittoresque ne bénéficie d'aucune subvention, qu'elle soit publique ou privée. Prenez activement part à la transmission de notre patrimoine !
 
 Soutenez une véritable réinformation historique et contribuez à la conservation de notre indépendance éditoriale
Vous pouvez également opter pour
un montant libre
 
VOS DONS NOUS SONT PRÉCIEUX
EN SAVOIR +

 

 Facebook
 Twitter
 VK
 Instagram
 LinkedIn
 Pinterest
 Tumblr
 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services