Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 23 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Arènes de Nîmes : un amphithéâtre romain

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine de France > Arènes de Nîmes : un amphithéâtre (...)
Patrimoine de France
Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...
Arènes de Nîmes :
un amphithéâtre romain
(Source : Inrap (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives))
Publié / Mis à jour le mercredi 20 avril 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Un webdocumentaire retrace l’histoire des arènes de Nîmes, l’amphithéâtre le mieux conservé du monde romain, des origines de sa construction aux actuelles campagnes de restauration. À destination de tous, notamment du jeune public, son approche ludique et interactive intègre les données les plus récemment acquises sur le monument.

Nîmes trouve son origine six siècles avant notre ère, édifiée par la tribu gauloise des Volques Arécomiques. Ceux-ci s’allient aux Romains aux alentours de 120 avant notre ère. Elle devient rapidement une cité majeure de Narbonnaise et fait l’objet d’un programme architectural monumental sous Auguste, devenant Colonia Augusta Nemausus.

La redécouverte de l’amphithéâtre antique
L’amphithéâtre est construit à la toute fin du Ier siècle de notre ère, une trentaine d’années après le Colisée. Il intègre toutes les caractéristiques des édifices à structure creuse de l’époque flavienne, dont une façade à deux niveaux d’arcades superposées et un attique.

Durant l’Antiquité, il accueille des venationes (chasses de bêtes sauvages) et des munera (combats de gladiateurs), et reçoit jusqu’à 23 000 spectateurs. Une occupation ininterrompue jusqu’à nos jours le sauve de la destruction : à partir du VIe siècle, le monument est transformé en forteresse. Au XIVe siècle, l’édifice perd sa fonction militaire, il est alors investi par des constructions privées. Au début du XIXe siècle, ces bâtiments sont détruits, l’amphithéâtre retrouve alors sa vocation d’édifice de spectacle.

Arènes de Nîmes
Arènes de Nîmes

Un éclairage pointu sur l’histoire du monument
Le webdocumentaire Les arènes de Nîmes. Un amphithéâtre romain explore les dessous de l’édification et de la restauration du monument : techniques de construction, inventaire des dommages subis au fil du temps et méthodes de restauration employées. Un dernier volet est dédié à la visite virtuelle des lieux.

Il convoque de nombreux spécialistes dont l’expertise éclaire l’histoire de l’édifice. Parmi eux, Marc Célié et Richard Pellé, archéologues à l’Inrap ; Jean-Claude Golvin, chercheur au CNRS, spécialiste des amphithéâtres et Delphine Christophe, conservatrice régionale des monuments historiques.

Un format accessible au plus grand nombre
Dédié aux 12/25 ans, Les arènes de Nîmes. Un amphithéâtre romain offre plus de 3 heures de contenus scientifiques dans un univers ludique et innovant. Vidéos, images 3D, animations, interviews et jeux permettent de s’approprier son propos.

Ce webdocumentaire a été réalisé par la Ville de Nîmes, en coproduction avec Universcience et l’Inrap, et avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

Accédez au webdocumentaire : http://arenes-webdoc.nimes.fr/fr/

Inrap
Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !