Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 16 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Dat veniam corvis, vexat censura columbas. Citation latine

Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Dat veniam corvis, vexat censura (...)
Citations / locutions latines
Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.
Dat veniam corvis, vexat censura columbas
Publié / Mis à jour le dimanche 17 avril 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
La censure pardonne aux corbeaux et poursuit les colombes

Juvénal (sat. II, v. 63) met ce vers dans la bouche de Lauronie, qui en fait la conclusion d’un énergique plaidoyer en faveur de son sexe, attaqué par les stoïciens.

Je hais le cœur pervers, le débile cerveau
Qui noircit la colombe et blanchit le corbeau.
malades de la peste, La Fontaine exprime en d’autres termes la même vérité :
Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

« Tous mes mobiliers de luxe soi-disant asiatique, réunis, n’égaleraient pas, à beaucoup près, la valeur du plus modique mobilier d’un appartement d’habitué de bourse de la rue Vivienne ou de la rue Richelieu. Où sont donc les monuments de mon opulence ? où sont donc mes usines à dix mille marteaux ? Je n’ai jamais mis, dans toute ma vie, qu’une pierre sur une pierre, et c’était pour marquer la place de deux tombeaux ! Dat veniam corvis, vexat censura columbas ! » (LAMARTINE)

« L’auteur comique raille la bonté et la simplicité des mœurs ; il s’attache à de légers ridicules, et il laisse passer sans critique les vices véritables : Dat veniam corvis, vexat censura columbas. » (A. GARNIER)

« Cet aimable esprit du jour, si vif à tourner la décence en ridicule, ne l’est pas moins à protéger et à caresser la licence ouverte. Il a cela de commun avec la critique moderne : Dat veniam corvis, vexat censura columbas. (PIRON, Préface de la Métromanie)

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !