Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 13 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Château de la Punta (Corse) : édifié à l'aide des pierres de l'ancien palais des Tuileries

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine de France > Château de la Punta (Corse) : édifié (...)
Patrimoine de France
Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...
Château de la Punta (Corse) :
édifié à l’aide des pierres de l’ancien
palais des Tuileries
(Source : RCF Radio)
Publié / Mis à jour le samedi 2 avril 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Si les pierres pouvaient parler ! Celles du château de la Punta, en Corse, constituaient le palais des Tuileries, situé en plein Paris.

Si les pierres pouvaient parler ! Celles du palais des Tuileries ont vu la première grande fête du Roi Soleil en 1661, l’invasion du peuple qui veut s’emparer de Louis XVI en 1792, les scènes révolutionnaires de 1830-1848 décrites par Gustave Flaubert dans L’Éducation sentimentale, la fuite de l’impératrice Eugénie par un corridor en 1870... Ces pierres sont aujourd’hui perchées au-dessus d’Ajaccio, elles vivent leur seconde vie dans les murs du château de la Punta, en Corse.

On ne savait que faire des ruines du palais des Tuileries, brûlé pendant la Commune, dont le caractère éminemment symbolique était tout aussi puissant qu’encombrant — le dernier occupant du palais a été Napoléon III. Au cours d’une vente aux enchères, où tout un chacun entendait posséder son morceau de la bâtisse royale, la famille Pozzo Di Borgo s’est distinguée.

Château de la Punta (Corse du Sud)
Château de la Punta, situé à Alata, près d’Ajaccio (Corse du Sud)
© Crédit photo : Conseil départemental de Corse du Sud

Cette grande lignée corse, ennemie des Bonaparte, avait besoin de reconstruire son propre château. Elle acheta alors la grande majorité des pierres des Tuileries. Chaque pièce fut démontée, étiquetée, mise en caisse, chargée par bateau et hissée à travers la montagne sur l’île de beauté.

Ironie de l’histoire, en 1978, le château a brûlé. Aujourd’hui vide, il appartient au Conseil général, puisque la famille Pozzo Di Borgo l’a vendu faute de moyens pour l’entretenir. Avec François-Guillaume Lorrain on est tenté de dire que « l’histoire se répète, comme s’il y avait une malédiction sur ces pierres qui sont nées de la volonté de Catherine de Médicis », qui elle-même n’avait pas pu voir fini le palais des Tuileries.

RCF Radio
Accédez à l’article source

Écouter l’intégralité de l’entretien (12 mn) de François-Guillaume Lorrain, auteur de Ces lieux qui ont fait la France aux éditions Fayard (2015) (CLIQUEZ ICI pour connaître les détails de l’ouvrage)

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !