Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 10 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTube

Comment l'Homme de Néandertal faisait (vraiment) du feu

Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Comment l'Homme de Néandertal faisait
L’Histoire fait l’Actu
Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.
Comment l’Homme de Néandertal
faisait (vraiment) du feu
(Source : Slate)
Publié / Mis à jour le mercredi 9 mars 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
On savait déjà qu’il ne se contentait pas de frotter deux silex, mais on ignorait jusqu’à présent que l’homme de Néandertal, cet hominidé dont nous avons tous un peu d’ADN, avait une maîtrise poussée de la pratique du feu

Le gisement moustérien du Pech de l’Azé se situe à Carsac (Dordogne) dans la région du Périgord, près de Sarlat, dans le sud-ouest de la France. La grotte du Pech de l’Azé fut découverte dès 1816 par F.-V. Jouannet (Cheynier, 1936). C’est très probablement le premier gisement en grotte qui ait été fouillé dans un but archéologique.

De récentes fouilles sur ce site ont révélé que Néandertal utilisait il y a environ 50.000 ans du dioxyde de manganèse pour allumer ses feux, rapporte le site New Historian. Jusqu’à présent, cette poudre brune dont des traces ont été retrouvées sur divers sites était considérée comme un pigment utilisé pour dessiner, y compris sur le corps, mais des chercheurs pensent que Néandertal en collectait également dans le but de l’assister chimiquement pour démarrer ses feux.

Représentation d'une famille de Néandertaliens
Représentation d’une famille de Néandertaliens. © tpsdave

Cette découverte amène à reconsidérer les capacités cognitives et les compétences techniques des hommes de Néandertal, poursuit l’article, dans la mesure où collecter ce métal pour faire du feu n’avait rien d’intuitif ni d’évident à l’époque. Cette réévaluation de la vie quotidienne de Neandertal complète d’autres études récentes sur son alimentation, qui était composée de légumes et pas seulement de protéines animales, et sur son utilisation du langage, dont la nature et le niveau de développement restent débattus.

Jean-Laurent Cassely
Slate

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !