Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 12 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Gloriette de Buffon du Jardin des Plantes : une collecte de fonds pour sa sauvegarde - Histoire de France et Patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Expos, Fêtes > Gloriette de Buffon (Jardin des (...)
Patrimoine : Expos, Fêtes
Richesses du patrimoine de France : manifestations historiques, patrimoniales, gastronomiques. Expositions et fêtes : Histoire, patrimoine et gastronomie
Gloriette de Buffon (Jardin des Plantes) :
une collecte de fonds pour sa sauvegarde
(Source : Jardin des Plantes)
Publié / Mis à jour le dimanche 28 février 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
La Gloriette de Buffon, monument emblématique du Jardin des Plantes et chef-d’œuvre du patrimoine français, est le plus ancien édifice métallique de Paris et l’un des plus anciens au monde. Mais l’avenir de ce belvédère est plus qu’incertain : les éléments, la pollution, la stagnation des eaux... ont détérioré ses décors mais aussi fragilisé sa structure, le rendant dangereux pour le public et obligeant le Muséum à fermer son accès. Sa restauration est donc aujourd’hui indispensable : le Muséum lance un appel à contribution auprès du public.

La Gloriette fut construite en 1786-1787, sur l’ordre du Comte de Buffon, d’après des dessins d’Edme Verniquet, architecte de Louis XVI, et réalisé par Claude-Vincent Mille, serrurier du Roi. Ce belvédère est le plus ancien édifice métallique de Paris et l’un des plus anciens au monde. Pour le moins avant-gardiste pour l’époque, il précède de 60 ans les œuvres de Victor Baltard et de plus d’un siècle les réalisations de Gustave Eiffel ! Comme dans de nombreux jardins de la capitale, aristocrates et bourgeois parisiens s’y retrouvaient, parfois masqués et costumés, pour de longues soirées de « libertinage intellectuel », débattant des dogmes et idées de l’époque.

La Gloriette de Buffon (Jardin des Plantes de Paris)
La Gloriette de Buffon (Jardin des Plantes de Paris). © MNHN - Bruno Jay

Un chef-d’œuvre en péril
L’avenir de la Gloriette est plus qu’incertain : la forte fréquentation du Jardin des Plantes, la pollution et la stagnation des eaux, entre autres, ont détérioré ses décors mais aussi fragilisé sa structure, la rendant dangereuse pour le public et obligeant le Muséum à fermer son accès.
Sa restauration est donc devenue urgente : le Muséum lance un appel à contribution auprès du public, amoureux du Jardin des Plantes, passionnés d’histoire et d’architecture, pour participer à la renaissance de la Gloriette.

Dons en ligne à partir du 10 mars 2016
Dès le 10 mars 2016, vous pourrez faire un don en faveur de sa restauration et ainsi bénéficier d’avantages exclusifs. En attentant, n’hésitez pas à nous laisser votre adresse mail en haut à droite de cette page. Vous recevrez ainsi des informations sur la restauration et serez alerté du lancement de la campagne de dons en ligne !

EN SAVOIR PLUS SUR LA GLORIETTE DE BUFFON
Depuis 1635 — date de la création par Louis XIII du Jardin royal des Plantes médicinales —, le Jardin des Plantes a évolué avec les besoins et les styles d’aménagements de chaque époque, dont l’empreinte est encore visible aujourd’hui (bâtiments, végétaux, sculptures...) et lui confère une diversité et une richesse uniques. L’un des plus anciens témoins de cette évolution est la Gloriette de Buffon, classée au titre des Monuments Historiques depuis 1993.

Une structure unique
La Gloriette de Buffon est constituée d’une armature en fer et d’un habillage composé de cinq métaux différents : bronze, cuivres jaune et rouge, laiton et or. S’élevant sur plus de 9 mètres, elle est établie sur un plan de forme circulaire, présentant huit colonnes au total et une sphère armillaire en fonte et cuivre à son sommet. L’ossature en fer, en grande partie dissimulée sous un habillage formant les éléments de décors, est fixée par rivets, la soudure n’existant pas au XVIIIe siècle.

La Gloriette de Buffon au sein Labyrinthe du Jardin des Plantes de Paris
La Gloriette de Buffon au sein Labyrinthe du Jardin des Plantes de Paris
© Bibliothèque Centrale - MNHN

La fonte utilisée, issue des forges de Buffon à Montbard, est d’une très grande qualité et constitue un témoin remarquable des techniques utilisées à l’époque. Un gong solaire dominait l’ensemble ; il sonnait chaque jour à midi, actionné par un marteau déclenché par la rupture d’un fil de crin, remplacé quotidiennement après que les rayons l’eurent brûlé à travers une loupe.

Une rénovation intégrale de l’édifice
La rénovation de l’édifice se déroulera en plusieurs étapes :

— consolidation de la structure, impliquant un renforcement des pieds de chaque poteau ;

— traitement des fers de la structure : dépose et repose de l’habillage, nettoyage par sablage et traitement anticorrosion ;

— remise en état de l’habillage : réparations des éléments lacunaires et déformés, nettoyage des surfaces par compresses et sablage, mise en place d’un revêtement protecteur et enfin, remise en peinture des dorures ;

— gestion des eaux au niveau du lanterneau : mise en place d’un système de drainage et d’évacuation afin d’éviter la stagnation de l’eau ;

— remise en fonction de la sphère armillaire en libérant les éléments bloqués.

Site internet : http://www.jardindesplantes.net/fr/participez/faire-don/sauvez-gloriette-buffon
Page Facebook : https://www.facebook.com/jardindesplantes/

Jardin des Plantes de Paris

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !