Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 1er avril DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

27 février 1913 : dernier jour du procès de la célèbre Bande à Bonnot

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Février > 27 février > 27 février 1913 : dernier jour du (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 27 février. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
27 février 1913 : dernier jour du
procès de la célèbre Bande à Bonnot
(Source : Europe 1)
Publié / Mis à jour le jeudi 27 février 2020, par LA RÉDACTION
 

Bonnot n’assiste pas au procès. Et pour cause, il est mort lors d’un échange de coups de feu avec des policiers l’année précédente. On juge tous les survivants : à la barre on compte Callemin, Dieudonné, Carouy, Victor Serge... On les accuse de meurtres pour certains, et pour d’autres de braquages.

Ce sont des « anarchistes cambrioleurs », des adeptes de ce qu’on appelle à l’époque l’ « illégalisme », école de pensée qui prône le vol, le braquage, le cambriolage des bourgeois, des hommes riches ou des patrons, comme moyen pour faire advenir la révolution. C’est une forme de banditisme à caution idéologique.

Braquage de la Société Générale à Chantilly le 25 mars 1912. Illustration paru dans le Supplément illustré du Petit Journal en date du 7 avril 1912
Braquage de la Société Générale à Chantilly le 25 mars 1912. Illustration parue
dans le Supplément illustré du Petit Journal en date du 7 avril 1912

Jules Bonnot est un anarchiste, né dans le Doubs, au sein d’une famille modeste, et dès son adolescence il s’est opposé frontalement à l’autorité. Au début des années 1900 il est au chômage et se lance dans ses premiers braquages. A Lyon, à partir de 1910, il rencontre d’autres anarchistes : on peut dire que là, la bande à Bonnot est née.

En 1911 et 1912, ils vont multiplier les braquages et utiliseront pour s’enfuir des automobiles. A l’époque, c’est tout à fait nouveau : la police est à cheval ou à vélo, donc elle est distancée. Finalement, une fois Bonnot tué, les différents membres seront l’un après l’autre arrêtés. Le 3 février s’ouvre le procès qui s’achève donc ce 27 février 1913. Le plus étonnant, c’est que Bonnot soit resté longtemps une figure politique. En mai 68, une salle de la Sorbonne devait être provisoirement baptisée salle Jules Bonnot.

Franck Ferrand
Europe 1

Accédez à la chronique source

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !