Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 19 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Vieux métiers, métier ancien : histoire couteliers, coutelier - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Métiers anciens / oubliés > Couteliers

Métiers anciens / oubliés

Histoire des métiers, origine des corporations, statuts, règlements, us et coutumes. Métiers oubliés, raréfiés ou disparus de nos ancêtres.


Couteliers
(D’après un article paru en 1867)
Publié / Mis à jour le jeudi 14 janvier 2010, par LA RÉDACTION

 

Le métier de coutelier, comme quelques autres métiers du fer, appartenait au premier maréchal de l’écurie du roi. C’est de ce droit que ce personnage tirait le nom de « maître des fèvres » sous lequel on le trouve souvent désigné. Il vendait des lettres de maîtres dont le prix ne pouvait dépasser cinq sous. Il était par conséquent le véritable maître de la corporation et exerçait sur tous les individus qui en faisaient partie une juridiction spéciale. Toutes les contraventions au sujet de la fabrication, tous les différends survenus entre les apprentis ou les ouvriers et les maîtres, étaient portés devant lui. Il les jugeait en dernier ressort, quitte à faire exécuter ses sentences par le prévôt de Paris et ses sergents ou tout autre officier de police s’il était nécessaire d’employer la force.

Nous ne possédons qu’un très petit nombre de renseignements sur les couteliers. Le Livre des métiers d’Étienne Boileau établit une distinction entre les « fèvres couteliers » ou fabricants de lames de couteaux, et les couteliers faiseurs « de manches à coutiaux d’os et de fust et d’yvoire et faiseurs de pignes d’yvoire. » Ces derniers étaient à peu près les ouvriers que l’on désigne aujourd’hui sous le nom de tabletiers.

Couteliers de lames et couteliers de manches avaient, du reste, des statuts très analogues. Chaque maître pouvait avoir deux apprentis ; la durée de l’apprentissage était de six années.

Bannière des couteliers de Saint-Lô
Bannière des
couteliers de Saint-Lô

La corporation était dirigée par deux prud’hommes jurés que nommait le prévôt de Paris. Ces prud’hommes, placés sous la direction de ce magistrat et sous celle du premier maréchal de l’écurie du roi, devaient veiller à l’observation de tous les règlements du métier : chômage des jours fériés, fermeture des ateliers à certaines heures, défense de travailler la nuit, « car la clartez de nuit ne soufist au mestier devant dit. »

Les prud’hommes étaient exempts du guet ; mais tous les autres maîtres devaient ce service, sans distinction. Une exception était toutefois faite pour « li fèvre coutelier qui ont passé soixante ans et cil as quez leur fame gisent d’enfant. »

Dans ces deux cas, une simple déclaration exemptait du service. De plus, à partir du règne de Philippe-Auguste, les maîtres purent se faire remplacer par leurs ouvriers.

Les statuts de 1565, qui régirent la corporation jusqu’à sa suppression, modifièrent sur certains points les règlements du treizième siècle. Les couteliers élirent tous les deux ans quatre maîtres jurés ; le nombre des apprentis fut réduit à un seul ; enfin, un chef-d’œuvre fut exigé pour passer maître.

La seule modification importante fut l’obligation pour chaque maître de marquer d’un signe particulier toutes les pièces fabriquées chez lui. Ce ne fut, du reste, que la régularisation d’un usage bien antérieur au seizième siècle, usage qui s’est perpétué jusqu’à nos jours.


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Bruit dans Landerneau
 
 Battre la breloque
 
MANIFESTATIONS
 Huit chefs-d’œuvre du Louvre transformés en parfums
 
 Bêtes d’affiches : le monde animal domine la publicité
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Cordonniers d'autrefois
 
 Bouquinistes parisiens (Les) menacés d'exil pour laisser place aux omnibus
 
 Maître boulanger au Moyen Age : déroulement de la cérémonie de réception
 
 Cris des petits métiers de Paris au XIIIe siècle
 
 
Et puis aussi...
 
 Orfèvres, batteurs, joailliers et lapidaires
 
 Coiffeur, un métier où l'on risque parfois sa tête
 
 Charpentiers
 
 Boulangers
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 73 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services