Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Gand, capitale du royaume de France il y a 200 ans

Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Gand, capitale du royaume de France (...)
L’Histoire fait l’Actu
Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.
Gand, capitale du royaume
de France il y a 200 ans
(Source : Le Figaro Histoire)
Publié / Mis à jour le mercredi 6 mai 2015, par LA RÉDACTION
 
 
 
Exilé à Gand pendant les Cents-Jours, Louis XVIII y établit son gouvernement, faisant de la ville l’éphémère capitale royale de la France. Ce bicentenaire inattendu est fêté samedi 9 mai prochain par un colloque in situ.

Le 1er mars 1815, décidément trop à l’étroit dans son petit royaume de l’Ile d’Elbe que lui ont concédé les Alliés après sa chute l’année précédente, Napoléon débarque à Golfe Juan. Commence alors, selon la propre expression de l’Empereur, le « vol de l’Aigle » qui va, de clocher en clocher, le conduire le 20 mars jusqu’aux tours de Notre-Dame à Paris, où il retrouve son bureau du Palais des Tuileries.

La veille, le 19 mars, le roi Louis XVIII, abandonné progressivement par tous ceux qui lui avaient juré fidélité comme le Maréchal Ney (lequel lui promettait de « ramener l’usurpateur dans une cage de fer » mais va se rallier à « son » Empereur), prend à nouveau le chemin de l’exil, évitant ainsi à la France une guerre civile inutile et fratricide. Il trouve refuge à Gand, alors incluse dans le royaume des Pays-Bas, où l’hospitalité lui est accordée par le comte Jean-Baptiste d’Hane-Steenhuyse qui l’installe dans son hôtel particulier éponyme.

C’est là, pendant toute la durée des Cent-Jours qui s’achèvent avec la seconde abdication de Napoléon consécutive à la défaite de Waterloo le 18 juin 1815, que le roi Louis XVIII va organiser et diriger le gouvernement royal en exil, faisant ainsi de Gand la capitale du royaume de France, jusqu’au retour du roi à Paris le 8 juillet 1815.

A l’occasion du bicentenaire des événements évoqués, c’est cette page peu connue de l’histoire que se propose de mettre en lumière le présent colloque, grâce au concours d’historiens spécialistes de cette période, parmi lesquels Jacques-Olivier Boudon, président de l’Institut Napoléon : celle où se joue, en Belgique, le destin de la France et au-delà, celui de l’Europe.

Informations pratiques :
« Gand, capitale du royaume de France mars-juillet 1815 », samedi 9 mai 2015, Société Royale Littéraire - Club Falligan, Kouter 172, 9000 Gand, Belgique.
Pour plus de renseignements : dircas@cas-france.org

Le Figaro Histoire

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !