Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 18 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Paris : plus de 200 squelettes découverts sous un Monoprix - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine de France > Paris : plus de 200 squelettes (...)

Patrimoine de France

Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...


Paris : plus de 200 squelettes
découverts sous un Monoprix
(Source : Le Parisien)
Publié / Mis à jour le lundi 3 mars 2014, par LA RÉDACTION

 
 
 
Plus de 200 squelettes disposés dans des fosses communes ont été mis au jour sous un supermarché Monoprix du boulevard de Sébastopol à Paris (IIe arrondissement). A cet endroit se trouvait le cimetière de l’hôpital de la Trinité.

Voilà une découverte bien étonnante. Plus de 200 squelettes, soigneusement disposés dans des fosses communes, ont été mis au jour sous le supermarché Monoprix Réaumur-Sébastopol (IIe arrondissement) à Paris. Depuis début janvier, les archéologues de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) mènent les fouilles sous l’immeuble Félix-Potin, où se trouvait jadis le cimetière de l’hôpital de la Trinité, fondé au XIIe siècle mais détruit à la fin du XVIIIe siècle.

Tous les squelettes découverts sont-ils ceux de personnes mortes de la peste ou décédées à cause d’une famine ? Les équipes de l’Inrap s’interrogent car une chose semble certaine : les défunts ont succombé en masse...

Huit fosses communes déjà découvertes
« Dans le cadre du réaménagement du magasin, nous avons décidé de supprimer un promontoire qui se trouvait au deuxième sous-sol, ce qui a déclenché des fouilles préventives », explique Pascal Roy, directeur du magasin. « Nous nous attendions à ce qu’il reste quelques ossements dans la mesure où cela avait été un cimetière mais pas à trouver des fosses communes », ajoute-t-il, très étonné.

Fouille d'un squelette de la grande fosse
Fouille d’un squelette de la grande fosse (salle 5). © Denis Gliksman, Inrap

Au moment de la désaffection du cimetière, les restes des défunts avaient été transférés en partie aux Catacombes de Paris où ils sont toujours. « Mais apparemment, le travail n’a pas été bien fait », note l’archéologue Isabelle Abadie, qui dirige les fouilles. « C’est la première fois qu’un cimetière hospitalier est fouillé à Paris », souligne-t-elle en rappelant qu’on en a déjà trouvé à Marseille et Troyes notamment.

A ce jour, sur la zone de 100 m2 qui fait l’objet de recherches, huit fosses communes ont été découvertes. Sept d’entre elles comptent entre cinq et vingt individus, déposés sur deux à cinq niveaux. La huitième fosse, la plus impressionnante, a permis de découvrir plus de 150 squelettes, disposés sur plusieurs niveaux. « Mais il reste encore une autre couche en dessous », prévient Isabelle Abadie.

Fièvre, peste, famine... le mystère reste entier
Sur un terrain sablonneux, des dizaines de squelettes bien conservés sont alignés les uns contre les autres. Les individus semblent avoir eu les bras croisés et les jambes serrées, laissant penser qu’ils étaient enveloppés dans un drap ou un linceul. « Ce qui est étonnant, c’est que les corps n’ont pas été jetés mais déposés avec soin, de façon organisée. Les individus, hommes, femmes, enfants, ont été placés tête-bêche sans doute pour gagner de la place », montre l’archéologue. Le tout, en une seule fois, sur plusieurs niveaux.

« Cela laisse à penser qu’il y a eu beaucoup de décès d’un coup. Reste à trouver la cause de cette crise de mortalité : épidémie, fièvre, famine... Paris a été frappée par plusieurs épidémies de peste au XIVe, XVe et XVIe siècles. La capitale a aussi été touchée par la variole au XVIIe », rappelle-t-elle.

Les fouilles doivent se terminer avant le 20 mars
Les restes osseux ne présentent pas de lésions permettant d’identifier la cause de ces décès en masse. Des prélèvements ADN sont en cours pour tenter de la déterminer. Ils permettront aussi d’établir d’éventuels liens génétiques entre les individus. Des datations au carbone 14 vont également être réalisées pour comprendre à quand remontent ces fosses communes. Les archéologues ont trouvé quelques morceaux de céramique médiévale et de période plus récente. L’étude anthropologique des squelettes devrait apporter des renseignements sur les individus (âge au décès, sexe...). L’étude des textes et plans anciens de Paris devrait compléter les recherches.

A présent, une course contre la montre est engagée pour les archéologues : ils doivent avoir terminé les fouilles d’ici au 20 mars, afin de permettre au magasin de mener ses travaux. Les restes osseux seront ensuite étudiés sur un site de l’Inrap. « Ils seront traités avec respect », déclare Jean-Pascal Lanuit, de la Direction régionale des affaires culturelles Ile-de-France. Ensuite, « l’Etat se chargera de trouver un endroit » pour les défunts.

Le Parisien

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur la vignette

 
 

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Napoléon : l'enfance du futur empereur des Français
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
BON À SAVOIR
 Il y a loin de la coupe aux lèvres
 
 Mon petit doigt me l'a dit
 
MANIFESTATIONS
 Léonard de Vinci : la tapisserie de la Cène exposée au Clos Lucé
 
 Imagine Van Gogh : l'exposition immersive vous plongeant dans les toiles géantes du peintre
 
 
L'ENCYCLOPÉDIE DU TEMPS JADIS
 Recevez en 48h les 37 volumes édités par La France pittoresque : 900 articles, 1800 illustrations formant une truculente mosaïque de notre riche passé !
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Château de Capula (Vestiges du) à Levie, dans l'Alta Rocca en Corse
 
 Lampes Berger : un musée pour leurs 120 ans
 
 Tour du télégraphe Chappe dans l'Yonne : restaurée en 1999 et visitable
 
 3000 ans d'histoire du parfum racontés dans le musée Fragonard à Paris
 
 
Et puis aussi...
 
 Verriers (L'art des) concentré à Meisenthal en Lorraine
 
 En Charente, un gisement unique de dinosaures fait le bonheur des paléontologues
 
 Villa Perrier-Jouët : la plus grande collection privée d'Art Nouveau
 
 Menaces sur le bâti ancien au nom de la loi sur la transition énergétique
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 360 ARTICLES

 

 La France pittoresque ne bénéficie d'aucune subvention, qu'elle soit publique ou privée. Prenez activement part à la transmission de notre patrimoine !
 
 Soutenez une véritable réinformation historique et contribuez à la conservation de notre indépendance éditoriale
Vous pouvez également opter pour
un montant libre
 
VOS DONS NOUS SONT PRÉCIEUX
EN SAVOIR +

 

 Facebook
 Twitter
 VK
 Instagram
 LinkedIn
 Pinterest
 Tumblr
 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services