Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 10 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTube

Petite histoire du Choco BN aujourd'hui croqué par le Turc Yildiz. Biscuiterie Nantaise

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Gastronomie > Petite histoire du Choco BN aujourd'hui
Patrimoine : Gastronomie
Richesses du patrimoine de France : spécialités gastronomiques de terroir. Producteurs de spécialités de la gastronomie française
Petite histoire du Choco BN
aujourd’hui croqué par le Turc Yildiz
(Source : France 3 Pays de la Loire)
Publié / Mis à jour le mercredi 12 novembre 2014, par LA RÉDACTION
 
 
 
Le 4 heures à moteur, comme la publicité le vendait dans les années 70, et toujours fabriqué à Vertou, appartient désormais à un groupe financier Turc. Les fonds Blackstone et PAI Partners viennent d’annoncer la vente du groupe agro-alimentaire britannique United Biscuits (UB) à Yildiz Holding, qui va ainsi devenir le troisième fabricant de biscuits au monde.

Aucun montant n’a été fourni pour la vente de l’entreprise, qui détient les marques de biscuits BN, Delacre ou McVitie’s, mais la presse économique évoque la somme d’environ 2 milliards de livres (2,55 milliards d’euros). Yildiz, la plus grosse entreprise d’alimentaire et de boissons en Turquie, veut s’étendre à l’international grâce à United Bicuits, dont les activités sont jugées très complémentaires.

UB possède 16 usines dont sept au Royaume-Uni, où il est le numéro un du biscuit, ainsi que deux usines en France (Nieppe et Vertou). Le groupe est également deuxième du marché en Belgique, en France, en Irlande ainsi qu’aux Pays-Bas.

Yildiz, presque inexistant au Royaume-Uni, est en revanche bien implanté en Amérique du nord, au Moyen-Orient et en Afrique du nord, ainsi qu’en Chine et au Japon. Yildiz estime aussi que le portefeuille de marques détenu par UB est complémentaire avec celui de sa filiale agro-alimentaire Ülker, qui fabrique notamment biscuits et produits chocolatés, avec par exemple les chocolats belges Godiva.

Du Choco Cas’Croûte au 4 heures à moteur
BN est avec LU une particularité « nanto-française », comme des icônes de l’industrie du biscuit sucré. Chacun différent de l’autre, mais sans pratiquement d’équivalent ailleurs dans le monde.

La Biscuiterie Nantaise invente tout d’abord un biscuit sec en 1922, le Casse-Croûte que tous les petits français se sont amusés à tremper dans le bol du petit déjeuner pour jouer de sa faculté à se dissoudre aussitôt détrempé ! Outre sa transformation instantanée, le biscuit provoquait aussi l’agacement des parents qui voyaient le truc tomber partout...

Alors en 1933 BN ajoute une couche de chocolat, et un second biscuit. Et invente ainsi le Choco Cas’Croûte. Il faut attendre les années 50 pour que le Choco Cas’Croûte devienne le Choco BN. on y mettra ensuite de la confiture, au délicieux goût de fraise écrasée et surtout bien collante... Faisant passer le biscuit de la table du petit déjeuner au cartable et au goûter. Richard Gotainer et Étienne Chatilliez mettent leurs talents dans les publicités destinées à relancer dans les années 70, le Choco BN comme le « 4h à moteur » des écoliers. Car le Choco BN fût-il à la fraise ou à l’abricot ne séduit plus les enfants ou les mamans.

Coup de génie, au début des année 90, la technologie permet de découper un « sourire » dans la pâte avant la cuisson. Souriant et rigolo, le Choco BN retrouve le chemin des cartables, devenus sacs à dos.

En 2013, les Douanes avaient saisi des faux Chocos BN made in China, preuve s’il en est de la popularité du biscuit nantais. En 2014, BN met toujours un point d’honneur à certifier l’origine nationale de ses produits. Pour en savoir plus : BN raconte son histoire sur un très joli site web agrémenté de vidéos publicitaires. Qu’on regarde : comme des madeleines !

Petite histoire du Choco BN, avec ce reportage réalisé en septembre 2010 au moment où il était question que le Choco BN devienne... chinois !

Christophe Turgis
France 3 Pays de la Loire

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !