Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 21 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Trousse homéopathique du Dr Gachet, médecin de Van Gogh. Vidéo

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine de France > Trousse homéopathique du Dr Gachet, (...)
Patrimoine de France
Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...
Trousse homéopathique du
Dr Gachet, médecin de Van Gogh
(Source : Le Point)
Publié / Mis à jour le dimanche 20 juillet 2014, par LA RÉDACTION
 
 
 
Grâce à ses petites gouttes magiques, le médecin a soigné Renoir, Pissarro et plusieurs impressionnistes.

Directrice du musée d’Histoire de la médecine, Marie-Véronique Clin-Meyer s’approche d’une vitrine d’où elle extrait une modeste trousse noire. Elle l’entrouvre délicatement pour montrer de petits tubes en verre contenant des billes blanchâtres. Voilà plus d’un siècle que celles-ci attendent, en vain, d’être avalées. « Il s’agit de la trousse homéopathique du docteur Gachet », explique-t-elle.

Portrait du docteur Gachet par Van Gogh
Portrait du docteur Gachet par Van Gogh

Le bon docteur est né en 1828. C’est un curieux. Il ne se contente pas de soigner, il est aussi à la recherche de médecines nouvelles. C’est ainsi qu’il crée le Vulnéraire, un liquide antiseptique efficace dans le traitement des blessures occasionnées par une balle ou une lame. À Lille, il rencontre un confrère, le docteur Cabrol, qui l’initie à l’homéopathie.

Plus tard, à Anvers, il expérimente sur lui et ses proches des médicaments homéopathiques qu’il préparait à la maison. Ami de nombreux peintres impressionnistes, il les soignera, notamment avec ses petites pilules. À commencer par Renoir et la fille de Pissarro.

C’est ce dernier qui conseille à Théo Van Gogh de s’adresser à Gachet pour veiller sur son frère Vincent, à Auvers-sur-Oise. L’a-t-il soigné avec l’homéopathie ? On ne le sait pas. En tout cas, ce n’est pas indiqué dans le cas d’un suicide par balle.

Frédéric Lewino et Anne-Sophie Jahn
Le Point

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !