Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 12 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur XNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Livre histoire PLATEAU D'AVRON (Notes historiques sur le) par Hector Espaullard

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Seine-Saint-Denis (Ile-de-France) > PLATEAU D'AVRON (Notes historiques (...)
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages de Seine-Saint-Denis (Ile-de-France)
PLATEAU D’AVRON
(Notes historiques sur le)
(par Hector Espaullard)
Publié / Mis à jour le lundi 16 juin 2014, par Redaction
 
 
Temps de lecture estimé : 1 mn
 

Dès le XIIe siècle, les bois d’Avron étaient en coupe réglée et les huttes des bûcherons travaillant aux essarts formaient deux petits hameaux distincts. Celui qui était adossé au versant qui regarde Neuilly devint, au XVe siècle, la ferme de la Montagne. L’autre, situé sur un éperon du plateau dominant le village de Villemomble, portait le nom d’Avron. Un hôtel fortifié ceint de murailles entourées de fossés qu’enjambait un pont-levis, assurait sa défense. Quand il racheta le domaine d’Avron, en 1634, Claude Le Ragois de Bretonvilliers fit démolir l’ancien hôtel, impropre à l’habitation d’un grand seigneur, pour édifier à la place un grand et magnifique château.

Si, en 1782, celui-ci conservait encore son état d’origine, bien que la propriété ait déjà subi un démembrement, neuf ans plus tard, les bâtiments non seulement vraisemblablement démolis en grande partie, étaient transformés en locaux pour l’exploitation agricole. Au début du XXe siècle, il ne restait que des débris informes du mur de soutènement et un puits étroit mais très profond, communiquant, dit-on, avec une vaste chambre voûtée, vestige probable de l’ancien hôtel du Moyen Âge. Le château d’Avron et le hameau de la Montagne dépendaient anciennement de la paroisse de Neuilly-sur-Marne. En 1790, le château et ses dépendances furent compris dans le département de Paris et réunis à la commune de Rosny.

Le domaine fut ensuite morcelé à plusieurs reprises. Une tradition veut, par exemple, que la pelouse ait été autrefois donnée aux habitants de la paroisse par un seigneur d’Avron, en reconnaissance des secours portés lors d’un incendie du château. En 1892, la commune de Neuilly-Plaisance fut créée et le lotissement d’Avron...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, et appuyez sur OK
pour vous abonner gratuitement
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !