Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



3 juin 1783 : mort de Jean-Denis Cochin, fondateur de l'hôpital qui porte son nom à Paris - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Juin > 3 juin > 3 juin 1783 : mort de Jean-Denis (...)

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 3 juin. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


3 juin 1783 : mort de
Jean-Denis Cochin, fondateur de
l’hôpital qui porte son nom à Paris
(D’après « Biographie universelle, ancienne
et moderne » (tome 9), paru en 1813)
Publié / Mis à jour le jeudi 2 juin 2016, par LA RÉDACTION



 

Fondateur de l’hôpital qui porte son nom depuis 1802, Jean-Denis Cochin naquit à Paris le 1er janvier 1726, issu d’une famille parisienne ancienne et puissante, dont la lignée remonte au XIIIe siècle. Son père Claude-Denis Cochin est échevin (magistrat municipal), marié à Anne-Gabrielle Levé, elle-même fille d’échevin.

Le jeune Jean-Denis (on trouve dans plusieurs ouvrages le nom de Jacques-Denis) annonça d’abord du goût pour l’état ecclésiastique, et même il voulut, à seize ans, entrer chez les chartreux. Ses parents lui firent observer que sa trop grande jeunesse serait un obstacle à sa réception, et il renonça à ce projet ; mais il se mit sous la direction de J. Bruté, curé de Saint-Benoît.

Après avoir reçu le sacerdoce, il fut, en 1755, second vicaire de Saint-Etienne-du-Mont, et, en 1756, curé de Saint-Jacques-du-Haut-Pas : il prit possession de cette cure le 31 décembre de la même année. Dès ce moment, il ne vécut plus que pour ses paroissiens ; on le vit tour à tour au confessionnal et dans la chaire. Sa paroisse était pauvre ; il n’avait de revenu que 1500 francs de patrimoine et environ mille écus de sa cure ; obligé de consacrer une partie de cette somme à payer les ecclésiastiques qui se rendaient utiles dans sa paroisse, il ne pouvait subvenir, de ses deniers, aux besoins de l’école des filles, qui se tenait dans une place trop petite et malsaine.

Portrait de l'abbé Jean-Denis Cochin, XVIIIe siècle
Portrait de l’abbé Jean-Denis Cochin, XVIIIe siècle

Cochin recommande cette institution à ses paroissiens, et bientôt il se voit en état de faire construire une école plus salubre. Il s’était fait une loi de ne solliciter personne en particulier. En 1761, il fut attaqué de la petite vérole ; mais il reprit bientôt tous ses travaux avec la même activité. Sa santé en fut assez altérée pour qu’il pensât, en 1768, à quitter sa cure ; cependant il se rendit aux instances qu’on lui fit.

Dix ans après, sa santé étant de plus en plus affaiblie, il eut les mêmes idées ; et cette fois encore il resta dans sa cure ; il accepta même la place de supérieur de l’abbaye du Val-de-Grâce, qu’il ne garda que peu de temps.

Ce fut en 1780 qu’il conçut l’idée de fonder un hospice pour les pauvres du faubourg Saint-Jacques. Il fit paraître un prospectus, où il annonçait qu’il consacrait à cette entreprise un fonds de 37000 francs, dont il avait la disposition. Les aumônes furent abondantes. La même année Viel, architecte, traça le plan de l’hospice, et veilla gratuitement à sa construction. La première pierre fut posée par deux pauvres de la paroisse, et, au mois de juillet 1782, les sœurs de charité prirent possession de ce bâtiment, et reçurent des malades.

Cochin mourut l’année suivante le 3 juin 1783. On a de lui : Exercice de retraite pour l’intervalle de l’ascension à la Pentecôte, avec des paraphrases sur les psaumes (1778) ; Paraphrase de la prose Dies irae, ou Sentiments d’un pécheur qui désire travailler sincèrement à sa conversion (1782) ; Entretiens sur les fêtes, les jeûnes, usages et principales cérémonies de l’Église (1780) ; Œuvres spirituelles, tome Ier et unique (1784, œuvre posthume), contenant plusieurs instructions sur l’utilité des assemblées de charité, etc., sur les huit béatitudes, et l’explication de l’Oraison dominicale ; Prônes ou Instructions familières sur les Epures et Evangiles des dimanches et principales fêtes de l’année (1786, œuvre posthume).

Vue extérieure de l'hospice de Saint Jacques du Haut- Pas
Vue extérieure de l’hospice de Saint Jacques du Haut- Pas

Au sujet de cet ouvrage, il faut savoir que Cochin improvisait tous ses prônes et instructions. Ce fut avec beaucoup de peine que, de son vivant, il livra à l’impression quelques opuscules. Il avait recommandé, par son testament, de ne pas publier ses manuscrits ; ses héritiers jugèrent à propos de ne pas se conformer, sur ce point, à ses intentions. Le produit de ses œuvres posthumes fut consacré à l’hospice Cochin. Les prônes de Cochin et ses autres ouvrages, d’après la manière dont il les composait, fourmillent nécessairement de négligences : le style a été revu dans la seconde édition.

On possède encore de lui Prônes ou Instructions familières sur toutes les parties du Saint-Sacrifice de la Messe (1787, œuvre posthume), qui fait suite à l’ouvrage précédent. A l’époque du Concordat (en 1802), les journaux français ont parlé des prônes de Cochin ; quelques bibliographes ont cru qu’on en avait fait alors une nouvelle édition : c’est une erreur.

Signalons encore Prônes ou Instructions sur les grandeurs de J.-C. dans les prophéties qui l’ont annoncé, dans les exemples de sa vie mortelle, dans ses miracles et dans ses mystères (1806).




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Tenir le haut du pavé
 
 C'est un homme de sac et de corde
 
MANIFESTATIONS
 Exposition : Austrasie, le royaume mérovingien oublié (Saint-Dizier)
 
 Du moulin à café au lave-linge : quand Peugeot faisait dans les arts ménagers
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 3 juin 1844 : mort de Louis-Antoine de Bourbon, roi éphémère en 1830 sous le nom de Louis XIX
 
 3 juin 1824 : rejet du projet de loi sur la réduction des rentes
 
 3 juin 1590 : procession de la Ligue durant le blocus de Paris
 
 3 juin 1822 : mort de l'abbé Haüy, minéralogiste
 
 
Et puis aussi...
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 5 ARTICLES

 


Juin
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services