Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



30 avril 1524 : mort du chevalier Bayard - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Avril > 30 avril > 30 avril 1524 : mort du chevalier (...)

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 30 avril. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


30 avril 1524 : mort du chevalier Bayard
Publié / Mis à jour le samedi 30 avril 2016, par LA RÉDACTION



 

En lisant l’histoire du chevalier Bayard, l’âme de ce héros y paraît réunir tant de vertus sans aucun mélange de défauts, qu’on soupçonnerait l’auteur de n’avoir voulu présenter aux hommes qu’un modèle chimérique et inimitable, si son récit n’était confirmé par celui de tous les historiens contemporains.

Pierre du Terrail, seigneur de Bayard
Pierre du Terrail, seigneur de Bayard
Toujours vainqueur dans les tournois, dans les combats singuliers, hardi dans les coups de main, savant dans les expéditions plus importantes, Bayard fut le plus grand des guerriers. Doux, simple, modeste dans la société, amant délicat, ami sincère, franc chevalier, pieux, humain, libéral, il fut le meilleur des hommes.

Blessé dangereusement à l’assaut de Bresse, il fut porté dans une maison ennemie, qui s’attendait à toutes les horreurs du pillage. Deux filles extrêmement belles s’étaient cachées dans un grenier pour éviter la brutalité du soldat ; leur mère tremblante, désespérait de leur honneur et de sa vie ; Bayard rassemble cette famille éperdue, la rassure la console, la met à l’abri de tout péril, refuse la rançon qu’on lui offre, reçoit un présent de la mère, pour ne pas la désobliger, reçoit des filles deux bracelets, et d’autres petits présents qu’il leur promet de garder toujours pour l’amour d’elles.

Ses exploits militaires remplissent toute l’histoire de son temps : il avait commencé de se signaler sous Charles Vlll, à la célèbre journée de Fornoue ; sa gloire militaire illustra le règne entier de Louis Xll, et les neuf premières années du règne de François Ier, qui, le lendemain de la célèbre bataille de Marignan, voulut être armé chevalier par Bayard. Depuis, qu’à l’exemple d’Horatius Coclès, il avait défendu seul contre les Espagnols, un pont sur le Garigliano, et sauvé l’armée française, en retardant la marche de l’ennemi vainqueur, il avait pour devise un porc-épic, avec ces mots faits pour lui seul : Vire ogminis ursus habet.

Bayard était de la maison du Terrail, l’une des plus nobles et des plus anciennes du Dauphiné, toujours dévoué à la patrie, toujours versé pour elle. Avant la réunion du Dauphiné à la France, ses ancêtres mouraient pour les dauphins de Viennois, dont ils étaient sujets ; ils moururent pour leurs rois depuis la réunion. Le trisaïeul du chevalier fut tué sous les yeux du roi Jean, à la bataille de Poitiers ; son bisaïeul à la bataille d’Azincourt ; son aïeul à celle de Montlhéry, son père fut mis hors de combat à la journée de Guinegaste, par une blessure dangereuse ; et notre chevalier mourut à la retraite de Romagnano. Les du Terrail ne survivaient guère aux malheurs de la France, quand ils pouvaient mourir.

L’amiral de Bonnivet qui, par des mesures mal prises, avait fait battre à Rebec le chevalier Bayard, ayant été mis hors de combat au passage de la Sesia, et voulant échapper au connétable de Bourbon, son ennemi personnel, qui le poursuivait, manda le chevalier Bavard. « Vous voyez, lui dit-il, que je ne suis plus en état de combattre ni de commander ; je vous remets le sort de l’armée : sauvez-la, s’il est possible. — Il est bien tard, lui répondit Bayard, encore sensible à l’affaire de Rebec ; mais n’importe, mon âme est à Dieu, et ma vie à I’Etat. Je vous promets de sauver l’armée aux dépens de mes jours. »

Vandenesse, à qui Bonnivet confia l’artillerie, en jura autant, et tous deux ne tinrent que trop bien parole. Vandenesse fut tué sur la place, d’un coup d’arquebuse à croc ; le chevalier Bayard en reçut un aussi dans les reins, qui lui fit crier : Jésus ! mon Dieu, je suis mort. Il mourut comme il avait vécu. Ses dernières actions portent le caractère de cette simplicité héroïque et chrétienne qu’il avait montrée toute sa vie.

Au défaut de croix, il baisait son épée ; n’ayant point de prêtre, il se confessait à son maître-d’hôtel ; il consolait ses amis et ses domestiques ; il bravait sans orgueil et sans faiblesse la rébellion triomphante. « Pleurez sur vous, monsieur, dit-il au connétable de Bourbon qui s’attendrissait à la vue de ce héros expirant ; pleurez sur vous-même : pour moi, je ne suis point à plaindre, je meurs en faisant mon devoir ; vous triomphez en trahissant le vôtre : vos succès sont affreux, et le terme en sera funeste. » Et en effet, trois ans après, le connétable fut tué à l’assaut de Rome.

La retraite des Français ayant laissé Bayard entre les mains des Impériaux, le marquis de Pescaire le secourut mourant, le pleura mort, et les regrets dont les ennemis honorèrent la cendre de Bayard égalèrent ceux des Français. Ce héros mérita, et reçut de ses contemporains le surnom de Chevalier sans peur et sans reproche.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 A la Sainte-Luce, les jours croissent du saut d'une puce
 
 Faire des gorges chaudes
 
MANIFESTATIONS
 Tour-Forteresse de Monthoiron : l'empreinte de Léonard de Vinci dans la Vienne
 
 Grand Condé (Le) à Chantilly jusqu'au 2 janvier 2017
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 30 avril 1655 : mort du peintre Lesueur
 
 30 avril 1632 : mort du comte de Tilli
 
 30 avril 1611 : le parlement de Provence fait brûler le curé Gofridi, comme sorcier
 
 30 avril 1574 : deux gentilshommes de la cour de Charles IX sont décapités pour avoir trempé dans une conspiration
 
 
Et puis aussi...
 
 30 avril 1315 : exécution d’Enguerrand de Marigny
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 6 ARTICLES

 


Avril
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services