Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



8 avril 1364 : mort du roi Jean II, dit le Bon - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Avril > 8 avril > 8 avril 1364 : mort du roi Jean II, (...)

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 8 avril. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


8 avril 1364 : mort du
roi Jean II, dit le Bon
(D’après « Les morts mystérieuses de l’Histoire », paru en 1910)
Publié / Mis à jour le mercredi 6 avril 2016, par LA RÉDACTION



 

Tous les enfants de Philippe VI et de Jeanne de Bourgogne, à l’exception de Jean le Bon, étant morts en bas âge ou sans descendance légitime, Jean, qui régna de 1350 à 1364, continua seul la postérité de son père.

A seize ans, il fut atteint d’une affection bizarre, qui mit ses jours en danger, nous rapporte le Continuateur de NangisChronique latine de Guillaume de Nangis couvrant la période 1113-1300, et qui trouva des continuateurs pour la période 1300-1368. Cette maladie, à marche aiguë, dura deux semaines et fut caractérisée par l’apparition quotidienne sur les membres de grosseurs ou saillies dures, de couleur brunâtre ou livide, se terminant par résolution, par conséquent n’aboutissant ni à la suppuration, ni à la chronicité, ce qui exclut l’idée d’une adénite ou d’une tumeur squirrheuse (cancer, par exemple).

Jean II le Bon
Jean II le Bon
Brachet croit qu’il s’agissait de ce qu’on nomme l’érythème noueux des rhumatisants, lot des arthritiques strumeux. C’est ce que Bazin, dans son Affections cutanées d’origine arthritique et dartreuse, nommait l’érythème induré scrofuleux.

Les médecins, mandés par le duc, jugèrent l’affection grave ; elle avait un aspect inquiétant, et le royal patient était déjà épuisé par des excès précoces : marié dès l’âge de treize ans, il avait eu un premier enfant à quinze ans. En dépit de l’opposition de ses conseillers, qui l’engageaient à veiller un peu plus sur sa santé, Jean le Bon se rendit à Londres, fidèle, disait-il, à la foi jurée.

Il s’y rend en effet dans le but de renégocier le traité de Brétigny, signé le 8 mai 1360, qui avait marqué la fin de sa captivité en Angleterre — il avait été fait prisonnier à la bataille de Poitiers, en 1356 — ainsi qu’une trêve dans la guerre de Cent Ans. Mais Jean rencontrait des difficultés pour payer la rançon promise. En outre, son fils, Louis d’Anjou, comptant au nombre des otages comme le fixait le traité de Brétigny, s’était enfui de Londres, las d’attendre sa libération. Aussi Jean partait-il se constituer de nouveau prisonnier en remplacement de son fils. On connaît cette parole devenue légendaire qu’eut à cette occasion le roi Jean : Si la bonne foi était chassée du reste de la terre, elle devrait trouver un asile dans le cœur des rois. »

Mais au dire de maints chroniqueurs, une des raisons de ce voyage était le jeu, causa joci. A peine eut-il touché le rivage d’Angleterre, qu’il se laissa aller au plaisir des fêtes, la mort le prenant au milieu des réjouissances : un jeu dangereux, puisque, après deux mois d’une vie de dissipation et de « récréations... en dîners, en soupers, et en aultres manières », rapporte Froissart, il tombait cette fois sérieusement malade. Sa mort fut-elle la terminaison de cette maladie, il est malaisé de l’affirmer. Plusieurs opinions ont, en effet, été émises à cet égard.

Tandis que les uns (Walsingham, Hist. Anglicana, 1863) se prononcent en faveur d’une affection grave (gravi morbo correptus), d’autres parlent de mort subite par apoplexie (Martène, Amplissima collectio) ; d’autres enfin, et ceci mérite de nous arrêter davantage, prétendent que Jean le Bon aurait succombé à un coup de dague, que lui aurait porté un seigneur, après une partie d’échecs (Zantfliet et P. Cochon, Chronique normande). De toutes, cette version est la plus probable.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Où la chèvre est attachée, il faut qu'elle broute
 
 Patience de Griselidis (Avoir une)
 
MANIFESTATIONS
 Instruments (Des) de musique du Moyen Age se font réentendre
 
 Curieuses chambres au palais Jacques Coeur de Bourges
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 8 avril 1904 : signature de l'Entente cordiale entre la France et l'Angleterre
 
 8 avril 1678 : le maréchal de la Feuillade quitte la Sicile
 
 8 avril 1799 : combat de Nazareth
 
 8 avril 1541 : Pétrarque reçoit la couronne poétique à Rome
 
 
Et puis aussi...
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 5 ARTICLES

 


Avril
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services