le 23 septembre dans l'histoire [voir]    notre librairie [voir]    nous soutenir [voir]
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


27 décembre 1594 : tentative d'assassinat de Jean Châtel sur le roi Henri IV - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Décembre > 27 décembre > 27 décembre 1594 : tentative d'assassinat

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 27 décembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


27 décembre 1594 : tentative d’assassinat
de Jean Châtel sur le roi Henri IV
(D’après « Éphémérides politiques, littéraires
et religieuses présentant, pour chacun des jours de l’année
un tableau des événements, etc. » (Volume 12), édition de 1812)
Publié / Mis à jour le mercredi 14 décembre 2016, par LA RÉDACTION


 

Henri IV, de retour à Paris après un voyage en Picardie, s’avançait vers deux officiers qui étaient venus lui rendre leurs devoirs ; Jean Châtel se mêla dans la foule des courtisans, et, dans le moment que le roi embrassait le sieur de Montigny, il portait le coup au cœur ; mais le roi, s’étant beaucoup baissé, le reçut dans les lèvres : la violence du coup était si forte qu’elle lui cassa une dent, et le roi fut sauvé pour cette fois.

L’assassin, ayant été sur-le-champ arrêté, avoua son crime. Henri IV voulait absolument qu’on le laissât aller ; mais il fut conduit sous bonne escorte au Fort l’Evêque. Voici la lettre que Henri IV écrivit à ce sujet à toutes, les villes du royaume :

Attentat et supplice de Jean Châtel. Gravure de Frans Hogenberg
Attentat et supplice de Jean Châtel. Gravure de Frans Hogenberg

« Il n’y avait pas plus d’une heure que nous étions arrivés à Paris, du retour de notre voyage de Picardie, et étions encore tout botté, qu’ayant autour de nous nos cousins les prince de Conti, comte de Soissons et comte de Saint-Pol, et plus de trente ou quarante des principaux seigneurs et gentilshommes de notre cour, comme nous recevions les sieurs de Ragny et de Montigny, qui ne nous avaient pas encore salué, un jeune garçon, nommé Jean Châtel, fort petit et âgé de dix-huit à dix neuf ans, s’étant glissé dans la chambre, s’avança sans être quasi aperçu, et nous pensant donner dans le corps du couteau qu’il avait, le coup (parce que nous nous étions baissé pour relever lesdits sieurs de Ragny et de Montigny qui nous saluaient) ne nous a porté que dans la lèvre supérieure du côté droit, et nous a entamé et coupé une dent. Il y a, Dieu merci, si peu de mal, que pour cela nous ne nous mettrons pas au it de meilleure heure. »

Le grand-prévôt de l’hôtel se saisit d’abord de cet exécrable parricide ; mais Auguste de Thou, l’historien, obtint que le parlement fût son juge. Le coupable ayant avoué, dans son interrogatoire, qu’il avait étudié chez les jésuites, le parlement fit saisir et examiner leurs papiers. On trouva dans ceux de Jean Guignard ces horribles paroles : « On a fait une grande faute à la Saint-Barthélemy, de ne pas saigner la veine basilique » (basilique est un mot grec qui signifie royale). Ses papiers étaient remplis d’autres propositions aussi effroyables.

Châtel fut écartelé ; le jésuite Guignard fut pendu ; le régent de Châtel, nommé Gueret, et un autre jésuite, nommé Hay, furent condamnés à un bannissement perpétuel. Tous les jésuites furent chassés du royaume par un arrêt solennel. La maison de Jean Châtel fut rasée ; on éleva sur l’emplacement une pyramide, avec une inscription, sur une des faces, contre les jésuites. Henri IV, en 1605, ordonna qu’on abattît cette pyramide, et Miron, prévôt des marchands, fit bâtir à la place une fontaine, au haut de laquelle on mit ces deux vers :

Hic ubi restabant sacri monumenta furoris,
Eluit infandum Minonis unda scelus.

qui signifient : « Là, s’élevait un monument consacré à éterniser les fureurs du fanatisme, Miron l’a remplacé par une fontaine, dont les eaux pourront servir à effacer les souillures d’un attentat exécrable ». Quand les jésuites eurent recouvré leur ancien crédit, ils firent effacer ces deux vers.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Pauvreté n'est pas vice
 
 Serrer ou presser le bouton à quelqu’un
 
MANIFESTATIONS
 Le Verre, un Moyen Âge inventif
 
 Giverny : Henri Manguin ou la volupté de la couleur d'un peintre méconnu
 
   
 
 

 


Les plus récents
 
 27 décembre 1585 : mort du poète Pierre de Ronsard
 
 27 décembre 1566 : mort du jurisconsulte Charles Dumoulin
 
 27 décembre 1758 : mort du poète Lagrange-Chancel
 
 27 décembre 1707 : mort de Jean Mabillon, un des plus savants religieux de la congrégation de Saint-Maur
 
 
Et puis aussi...
 
 27 décembre 1593 : déclaration du roi Henri IV relative au parti de la Ligue
 
 27 décembre 1718 : arrêt du Conseil qui défend de faire des paiements en argent au-dessus de 600 livres
 
 27 décembre 1585 : mort de Muret, un des plus célèbres littérateurs du XVIe siècle
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 8 ARTICLES

 


Décembre
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services