Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



24 novembre 1793 : décret instaurant l'usage du calendrier républicain - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Novembre > 24 novembre > 24 novembre 1793 : décret instaurant (...)

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 24 novembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


24 novembre 1793 : décret instaurant
l’usage du calendrier républicain
(D’après « Bulletin annoté des lois, décrets et ordonnances, depuis
le mois de juin 1789 jusqu’au mois d’août 1830 » (Tome 5), paru en 1835)
Publié / Mis à jour le mercredi 16 novembre 2016, par LA RÉDACTION



 
 
 
Intitulé « Décret sur l’ère nouvelle, le commencement et l’organisation de l’année, et sur les noms des jours et des mois », il fixait la substitution du calendrier républicain au calendrier grégorien, l’ère dite vulgaire étant abolie

Le calendrier fut créé par la Convention national en remplacement du calendrier grégorien jugé trop lié à l’Ancien Régime et à la religion chrétienne. Un projet préparé en commission fut présenté par Charles-Gilbert Romme le 20 septembre 1793 ; après quelques modifications, une première version entra en vigueur au lendemain d’un décret daté du 14 vendémiaire an II (5 octobre 1793). Des modifications ultérieures aboutirent à la publication d’un nouveau décret le 4 frimaire an II (24 novembre 1793) et entérina l’usage adopté lors de la proclamation de la première République de dater les actes publics : le 22 septembre 1792 devint rétroactivement le premier jour de l’an I de la République et de l’ « ère des Français ».

Voici les articles de ce décret instaurant l’usage du nouveau calendrier qui sera abrogé le 1er janvier 1806 aux termes du sénatus-consulte du 22 fructidor an 13 (9 septembre 1805) :

Art. 1er. L’ère des Français compte de la fondation de la république, qui a eu lieu le 22 septembre 1792 de l’ère vulgaire, jour où le soleil est arrivé à l’équinoxe vrai d’automne, en entrant dans le signe de la balance, à 9 heures 18 minutes 30 secondes du matin, pour l’observatoire de Paris.

2. L’ère vulgaire est abolie pour les usages civils.

3. Chaque année commence à minuit, avec le jour où tombe l’équinoxe vrai d’automne pour l’observatoire de Paris.

4. La première année de la république française a commencé à minuit le 21 septembre 1792, et a fini à minuit, séparant le 21 du 22 septembre 1793.

5. La seconde année a commencé le 22 septembre 1793 à minuit, l’équinoxe vrai d’automne étant arrivé ce jour-là, pour l’observatoire de Paris, à 3 heures 11 minutes 38 secondes du soir.

6. Le décret qui fixait le commencement de la seconde année au 1er janvier 1793 est rapporté : tous les actes datés l’an second de la république, passés dans le courant du 1er janvier au 21 septembre inclusivement, sont regardés comme appartenant à la première année de la république.

7. L’année est divisée en douze mois égaux, de trente jours chacun : après les douze mois suivent cinq jours pour compléter l’année ordinaire ; ces cinq jours n’appartiennent à aucun mois.

8. Chaque mois est divisé en trois parties égales, de dix jours chacune, qui sont appelées décades.

9. Les noms des jours de la décade sont : primidi, duodi, tridi, quartidi, quintidi, sextidi, septidi, octidi, nonidi, décadi. Les noms des mois sont, pour l’automne, vendémiaire, brumaire, frimaire ; pour l’hiver, nivôse, pluviôse, ventôse ; pour le printemps, germinal, floréal, prairial ; pour l’été, messidor, thermidor, fructidor. Les cinq derniers jours s’appellent les sans-culottides.

10. L’année ordinaire reçoit un jour de plus selon que la position de l’équinoxe le comporte, afin de maintenir la coïncidence de l’année civile avec les mouvements célestes. Ce jour, appelé jour de la révolution, est placé à la fin de l’année et forme le sixième des sans-culottides. La période de quatre ans, au bout de laquelle cette addition d’un jour est ordinairement nécessaire, est appelée la franciade, en mémoire de la révolution qui, après quatre ans d’efforts, a conduit la France au gouvernement républicain. La quatrième année de la franciade est appelée sextile.

11. Le jour, de minuit à minuit, est divisé en dix parties ou heures, chaque partie en dix autres, ainsi de suite jusqu’à la plus petite portion commensurable de la durée. La centième partie de l’heure est appelée minute décimale ; la centième partie de la minute est appelée seconde décimale. Cet article ne sera de rigueur pour les actes publics, qu’à compter du 1er vendémiaire , l’an troisième de la république.

12. Le comité d’instruction publique est chargé de faire imprimer en différents formats le nouveau calendrier, avec une instruction simple pour en expliquer les principes et l’usage.

13. Le calendrier, ainsi que l’instruction, seront envoyés aux corps administratifs, aux municipalités, aux tribunaux, aux juges de paix et à tous les officiers publics, aux armées, aux sociétés populaires et à tous les collèges et écoles. Le conseil exécutif provisoire le fera passer aux ministres, consuls et autres agents de France dans les pays étrangers.

14. Tous les actes publics seront datés suivant la nouvelle organisation de l’année.

15. Les professeurs, les instituteurs et institutrices, les pères et mères de famille, et tous ceux qui dirigent l’éducation des enfants, s’empresseront à leur expliquer le nouveau calendrier, conformément à l’instruction qui y est annexée.

16. Tous les quatre ans, ou toutes les franciades, au jour de la révolution, il sera célébré des jeux républicains, en mémoire de la révolution française.

Les noms des mois furent inventés par le poète Fabre d’Églantine à partir de racines françaises, latines et grecques, augmentées d’une finale caractéristique de la saison :

— Vendémiaire (22 septembre - 21 octobre) : mois des vendanges (vindemia en latin)
— Brumaire (22 octobre - 20 novembre) : mois des brumes
— Frimaire (21 novembre - 20 décembre) : mois des frimas
— Nivôse (21 décembre - 19 janvier) : mois des neiges (nix, génitif nivis en latin, cf. l’adjectif français nival)
— Pluviôse (20 janvier - 18 février) : mois des pluies (pluvia en latin, cf. l’adjectif français pluvieux)
— Ventôse (19 février - 20 mars) : mois des vents
— Germinal (21 mars - 19 avril) : mois de la germination
— Floréal (20 avril - 19 mai) : mois des fleurs (flos, génitif floris en latin, cf. l’adjectif français floral)
— Prairial (20 mai - 18 juin) : mois des prairies, en référence à la fenaison
— Messidor (19 juin - 18 juillet) : mois des moissons (messis en latin)
— Thermidor (19 juillet - 17 août) : mois des chaleurs (du mot grec signifiant chaud, cf. en français thermes, thermal, thermique, etc.)
— Fructidor (18 août - 16 septembre) : mois des fruits (fructus en latin, cf. en français fructifier, fructueux, etc.)




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Avoir de la corde de pendu
 
 Il est bien Claude
 
MANIFESTATIONS
 Grotte de la Salamandre (Gard) : découvrez-la en dirigeable jusqu'au 31 octobre 2016
 
 Instruments (Des) de musique du Moyen Age se font réentendre
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 24 novembre 1826 : mort de l’acteur Antoine Michot
 
 24 novembre 1770 : mort de l’historien Charles-Jean-François Hénault, dit le président Hénault
 
 24 novembre 1683 : oraison funèbre de Marie-Thérèse, femme de Louis XIV, prononcée par Fléchier
 
 24 novembre 1643 : mort du maréchal de Guébriant
 
 
Et puis aussi...
 
 24 novembre 1250 : mort de Mathieu de Montmorency, connétable de France
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 6 ARTICLES

 


Novembre
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services