Panier de
commande
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Favoris

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


 
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

Pont des Douze (siège de Paris par les Normands). Anecdotes historiques - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Anecdotes insolites > Pont des Douze (Le) ou le siège de (...)

Anecdotes insolites

Petite Histoire de France et anecdotes, brèves et faits divers insolites, événements remarquables et curieux, événements anecdotiques


Pont des Douze (Le)
ou le siège de Paris en 885-886
Publié le lundi 11 janvier 2010, par LA RÉDACTION


 
 

Le 25 novembre 885, les Normands commencèrent le siège de Paris et donnèrent le premier assaut. Cet hiver-là, la température fut exceptionnellement froide. Les eaux de la Seine débordèrent, par suite des grosses pluies, avec une telle violence qu’elles couvrirent la campagne voisine.

Comme le petit bras du fleuve avait été en partie comblé par les Normands, les eaux, gênées dans leur cours, ne tardèrent pas à renverser les piles du petit pont de bois qui joignait la Cité à la rive gauche, le pont Saint-Michel ; de sorte que la tour du Petit-Châtelet, isolée de la ville, se trouva à la merci des Normands postés au bas de la montagne Sainte-Geneviève, et il fut désormais impossible aux Parisiens de secourir les douze soldats que Gozlin y avait placés ce 6 février 886.

Pont Saint-Michel et rue Neuve-Saint-Louis au XVIIe siècle, par Cruyl
Pont Saint-Michel et rue Neuve-Saint-Louis
au XVIIe siècle, par Cruyl
Dès le lendemain matin, comme on devait s’y attendre, les Barbares commencèrent à investir la tour. Mais ce fut en vain qu’ils en sapèrent le pied en poussant des cris de rage, ce fut en vain qu’ils sommèrent les Douze de capituler. Aussi, leur fureur augmentant en raison de l’inutilité de leurs efforts, n’hésitèrent-ils pas à recourir à l’incendie. Ils apportèrent au pied de la tour du bois, de la paille et de la résine, y mirent le feu, et obligèrent ainsi les assiégés, après un combat de quelques heures, à se réfugier sur la première arche du pont, la seule qui pût rester sur pied. Les Douze se défendirent encore jusqu’au soir.

Cependant, leurs forces étaient épuisées ; ils se trouvaient incapables d’opposer une plus longue résistance, et ils prêtèrent l’oreille aux propositions des Normands, qui leur promettaient la vie sauve moyennant une forte rançon.

Ils déposèrent donc les armes ; mais pendant que l’un d’eux, Hervé, prenait le chemin de la ville pour aller chercher la somme convenue, les assiégeants massacrèrent les autres, à l’exception d’un seul qui, d’après quelques historiens, serait parvenu à se sauver à la nage. S’ils avaient épargné Hervé, c’est qu’ils l’avaient pris pour un grand seigneur et qu’ils pensaient, en conséquence, en tirer une riche rançon.

Hervé était un homme courageux. Choisi par Gozlin, dont il avait justement la confiance, pour défendre la tour du Petit-Châtelet, il se serait cru déshonoré en survivant à ses frères d’armes. Brandissant son épée, il se précipita au milieu des Barbares et vendit chèrement sa liberté. Les Normands s’emparèrent de lui, le lièrent, et, après l’avoir tué, jetèrent dans la Seine son cadavre et ceux de ses compagnons.

Cet épisode du siège de Paris est digne de mémoire. Les Douze paraissent mériter d’être placés au nombre des patriotes les plus dévoués. On a pensé qu’il pouvait être juste d’élever à leur mémoire quelque monument, ou tout au moins d’inscrire leur nom à l’endroit même où ils ont montré tant de vaillance. Le pont Saint-Michel pourrait être appelé le pont des Douze.

 

 


  Pas de commentaires

 Réagir à cet article

 

Soutenir l'association La France pittoresque, c'est prendre part à
la conservation et la transmission de la TRADITION, de notre IDENTITÉ,
de notre HISTOIRE, de notre PATRIMOINE,
des US ET COUTUMES de nos aïeux, du SAVOIR-FAIRE à la française
 
 
Ne bénéficiant d’aucune subvention ni d’aucune aide privée ou publique,
La France pittoresque compte exclusivement sur la générosité et la confiance de ses
lecteurs lui offrant de préserver son indépendance et sa liberté éditoriale
 
Le paiement peut également s’effectuer par chèque à l’ordre de :
La France pittoresque, 14 avenue de l'Opéra, 75001 PARIS
(association loi 1901 à but non lucratif fondée en 1997)

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec
notre magazine d'Histoire de France...

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 
 

 

 Fleurette : premier amour du futur Henri IV âgé de 12 ans
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 « L'État m'a tuée » ou la France en souffrance
 
 Hôtellerie et restauration jadis : de l'auberge du Moyen Age au grand restaurant du XIXe siècle
 
 Ménagerie politique (La) : l'ancien président Jules Grévy comparé à un macaque en 1890
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Faire un four
 
 Ecrire comme un ange
 
MANIFESTATIONS
 Animaux célèbres de la Ménagerie : exposition des 220 ans (du 20/09/2014 au 04/01/2015)
 
 
 
 


Altermanuel d’Histoire de France
L’historien Dimitri Casali répertorie ce que nos enfants n’apprennent plus au collège
14 juillet 1789 : prise de la Bastille et mensonge historique
Contrairement à la légende des manuels, la prise de la Bastille n’est pas un haut fait d’armes
Histoire de France (Bainville)
CHAPITRE 3 : Grandeur et décadence des Carolingiens
Temps de travail au Moyen Age
Nos ancêtres n’étaient pas les brutes de travail qu’on imagine : ils avaient 190 jours de congés par an
+ de vidéos "Histoire France"+ de vidéos "Patrimoine"

 


Les plus récents
 
 Squelette (Le) de Berlioz à l'Opéra
 
 Grossières erreurs commises par Alexandre Dumas dans ses romans historiques
 
 Féministes (Les) raillées par un Académicien en 1906. Appellations « Mademoiselle » et « Madame »
 
 Rabelais s'inspire des explorateurs Jacques Cartier et Jean Alfonse pour ses Navigations de Pantagruel
 
 
Et puis aussi...
 
 Loi d'interdiction du corset conditionnant le mariage au tour de taille !
 
 Précurseurs (Des) de Pasteur mènent des expériences sur la fermentation
 
 Nivelle (Jean de)
 
 Avant-goût de balancier démocratique délétère, opposition politique non constructive et « tracassière »
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 283 ARTICLES

 

 


 
Pinterest FrPittoresque

 


 

 

 

     

 
 
Copyright © 1999-2014 E-PROD
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services