Panier de
commande
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Favoris

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


 
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

Les précurseurs du ramassage des ordures ménagères. Origine collecte déchets ménagers. Brèves d'Histoire de France. Miettes historiques - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Brèves d’Histoire > Les précurseurs du ramassage des (...)

Brèves d’Histoire

Brèves d’Histoire de France : bribes et miettes historiques utiles à une meilleure connaissance de notre passé


Les précurseurs du ramassage
des ordures ménagères
(D’après « Le Journal de la jeunesse. Nouveau
recueil hebdomadaire illustré », paru en 1904)
Publié le lundi 20 janvier 2014, par LA RÉDACTION


 
 
 
 
Au temps de Philippe-Auguste, en 1184, on avait commencé timidement à faire paver la ville, du moins certaines rues exceptionnelles, avec de petits carreaux de grès, dont le nom se retrouve dans une rue du centre de Paris...

La grande ville était d’ailleurs bien petite à cette époque, car son enceinte ne renfermait que les quartiers de Saint-Jacques, de la Grève, de la Boucherie et de la Verrerie. En voyant les rues transformées si avantageusement, les habitants des voies pavées se réunirent en groupe pour louer des tombereaux qui reçurent mission d’enlever tous les jours les ordures ménagères, et de les transporter au pourtour de la ville, dans les champs.

Un certain gentilhomme, Girard de Gouet, qui devait être fort riche pour l’époque, donna à la ville de Paris dans le but de faciliter ce service de voirie et d’enlèvement des ordures. Mais il n’est pas probable que la générosité des particuliers eût pu continuer de suffire aux besoins de ce service ; et il arriva un moment où l’administration dut frapper chaque maison d’une taxe pour assurer l’entretien des rues et l’enlèvement des ordures.

En 1539, François Ier modifia et améliora considérablement la situation. Précurseur du préfet Poubelle, qui, en 1884, eut l’honneur d’attacher son nom aux boîtes, métalliques ou non, que l’on dépose devant les maisons et qui sont destinées à recevoir les ordures en attendant le passage des « boueux », François Ier avait, par une ordonnance, décidé qu’on ferait usage de paniers dans lesquels les habitants devraient déposer les ordures, au lieu de les jeter purement et simplement dans la rue en attendant le passage des tombereaux.

L’ordonnance régla minutieusement les dimensions et les dispositions de ces tombereaux. Que l’on remarque bien que le souverain avait ordonné qu’ils fussent entièrement fermés. Il était spécifié que le service d’enlèvement se ferait, l’été, entre dix heures et onze heures du matin et entre trois heures et sept heures du soir, et à des heures un peu différentes pour la saison d’hiver.

Il est à remarquer que, vers le milieu du XIXe siècle, Paris se trouvait à cet égard fort en retard sur l’époque de François Ier. En 1853 par exemple, on autorisait le dépôt des ordures dans les rues de Paris à partir de quatre heures du matin, ces ordures étant déposées sur la chaussée ou même sur les trottoirs, sans le moindre panier ou la moindre boîte. En fait, dès neuf heures du soir on déposait les immondices.

Aussi les Parisiens qui rentraient tard chez eux rencontraient des milliers de chiffonniers occupés toute la nuit à remuer et à éparpiller ces ordures ménagères, pour y trouver les détritus, débris et déchets dont ces intéressants industriels savaient tirer parti, quelque peu aux dépens de l’hygiène.

 

 


  Pas de commentaires

 Réagir à cet article

 

Soutenir l'association La France pittoresque, c'est prendre part à
la conservation et la transmission de la TRADITION, de notre IDENTITÉ,
de notre HISTOIRE, de notre PATRIMOINE,
des US ET COUTUMES de nos aïeux, du SAVOIR-FAIRE à la française
 
 
Ne bénéficiant d’aucune subvention ni d’aucune aide privée ou publique,
La France pittoresque compte exclusivement sur la générosité et la confiance de ses
lecteurs lui offrant de préserver son indépendance et sa liberté éditoriale
 
Le paiement peut également s’effectuer par chèque à l’ordre de :
La France pittoresque, 14 avenue de l'Opéra, 75001 PARIS
(association loi 1901 à but non lucratif fondée en 1997)

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec
notre magazine d'Histoire de France...

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 
 

 

 « L'État m'a tuée » ou la France en souffrance
 
 Fleurette : premier amour du futur Henri IV âgé de 12 ans
 
 Ménagerie politique (La) : l'ancien président Jules Grévy comparé à un macaque en 1890
 
 Hôtellerie et restauration jadis : de l'auberge du Moyen Age au grand restaurant du XIXe siècle
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Quand on prend du galon on n'en saurait trop prendre
 
 Mettez cela sur vos tablettes
 
MANIFESTATIONS
 Animaux célèbres de la Ménagerie : exposition des 220 ans (du 20/09/2014 au 04/01/2015)
 
 
 
 


Duc d’Anjou (roi Louis XX)
L’héritier du trône de France s’exprime au sujet de la découverte de la tête d’Henri IV
Permaculture : agriculture respectant la Nature
Débarrassée d’un modèle industriel intrinsèquement nuisible à l’Homme
Louis XVII : roi martyr emprisonné au Temple
Itinéraire d’un enfant que la République a voulu corrompre puis a délibérément tué
Temps de travail au Moyen Age
Nos ancêtres n’étaient pas les brutes de travail qu’on imagine : ils avaient 190 jours de congés par an
+ de vidéos "Histoire France"+ de vidéos "Patrimoine"

 


Les plus récents
 
 Durandal et pèlerinage de Rocamadour
 
 Recette infaillible pour arrêter de fumer ?
 
 Périgourdin (Un) âgé de 140 ans en 1342
 
 Le vin de Saint-Raphaël : élixir de longévité ?
 
 
Et puis aussi...
 
 Le mot « payer », héritage d'un tribut versé pour se dédommager d'un crime ?
 
 Recette de l'hydromel vineux de Metz
 
 Le « 32 décembre » 1899...
 
 Location de parapluies à Paris en 1864 : un projet d'envergure
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 116 ARTICLES

 

 


 
Pinterest FrPittoresque

 


 

 

 

     

 
 
Copyright © 1999-2014 E-PROD
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services