Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



12 juillet 1682 : décès de l’astronome Jean Picard - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Juillet > 12 juillet > 12 juillet 1682 : décès de l’astronome

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 12 juillet. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


12 juillet 1682 : décès de
l’astronome Jean Picard
(D’après « Histoire de l’astronomie des origines
jusqu’à nos jours » paru en 1873, « Biographie universelle ou
Dictionnaire historique » (tome 5) édition de 1839 et « Biographie universelle
ancienne et moderne » (tome 15) édition de 1843-1847)
Publié / Mis à jour le mardi 12 juillet 2016, par LA RÉDACTION



 
 
 
Considéré comme le fondateur de la géodésie moderne, il porta, par ses calculs, Newton à reprendre le travail qu’il avait abandonné et le menant à la découverte de la loi qui porte son nom

Tout ce qu’on sait des commencements de la vie de Jean Picard, c’est qu’il naquit à La Flèche le 21 juillet 1620, et qu’il vint de bonne heure à Paris, où des talents supérieurs pour les mathématiques et l’astronomie le firent connaître. À vingt-cinq ans, on le trouve observant l’éclipse de soleil du 15 août 1645 avec Gassendi, qu’il remplaça dans la chaire d’astronomie du Collège de France.

Diplômé maître ès arts de l’Université de Paris en 1650, il est alors ordonné prêtre et devient prieur de Rillé, en Anjou, non loin de son lieu de naissance. Cet astronome, le plus grand que de son temps ait possédé l’Académie des sciences, fit partie de ce corps dès son origine, en 1666. Il y lut un mémoire, dans lequel il traçait le plan d’une astronomie perfectionnée par ses propres inventions et celles de Huygens.

Jean Picard
Jean Picard

Chargé de la mesure d’un degré terrestre par cette Académie, il fit construire à cet effet des instruments d’une précision jusqu’alors inconnue, imagina des procédés nouveaux, et consacra une grande partie des années 1669 et 1670 à l’opération géodésique, dont il donna les détails dans sa Mesure de la Terre (1671). Il trouva que la distance itinéraire, comprise entre les parallèles d’Amiens et de Malvoisine, était de 78 850 toises, ce qui donnait 57 000 toises pour la longueur d’un degré du méridien terrestre. C’est cette mesure qui porta Newton à reprendre le travail qu’il avait abandonné, et qui le conduisit finalement à la découverte de la loi qui porte son nom.

En 1671, le roi l’envoya au château d’Uranienbourg, bâti pour Tycho-Brahé par le roi de Danemark : Picard en rapporta des lumières nouvelles, et les manuscrits originaux des observations de Tycho-Brahé, augmentées d’un livre. Ces découvertes furent suivies de plusieurs autres : il observa le premier la lumière dans le vide du baromètre, ou le phosphore mercuriel.

D’après le témoignage des meilleurs juges, il changea la face de l’astronomie. « Jamais, dit Delambre, on n’oubliera son degré, sa longueur du pendule, et son micromètre ; et tant que les lunettes resteront appliquées à tous les instruments qui servent à mesurer des angles, il est impossible qu’un astronome oublie ces améliorations importantes dans l’art d’observer. »

Picard joignait au génie le désintéressement : c’est lui qui fit connaître Roemer, alors fort jeune, et qui fit appeler en France Cassini, sans prévoir à la vérité que cette noble protection tournerait si étrangement à son préjudice, et qu’un jour il verrait ses découvertes négligées pour d’autres, moins utiles, mais plus brillantes aux yeux du vulgaire. En effet, Picard avait contribué par ses plans et son crédit à la construction de l’Observatoire de Paris, mais Cassini en fut déclaré directeur, et les projets du premier furent négligés ou ajournés.

Blessé par une chute qu’il avait faite dans une observation difficile, Picard languissait depuis plusieurs années, lorsque la mort le délivra enfin de ses souffrances physiques et morales.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Donner à quelqu’un son sac
 
 Passer le Rubicon
 
MANIFESTATIONS
 Tour-Forteresse de Monthoiron : l'empreinte de Léonard de Vinci dans la Vienne
 
 Grand Condé (Le) à Chantilly jusqu'au 2 janvier 2017
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 12 juillet 1429 : mort de Jean de Gerson, docteur en théologie
 
 12 juillet 1785 : mort de La Chalotais (Louis-René de Caradeuc), magistrat français
 
 12 juillet 1173 : Henri II, roi d'Angleterre, en expiation du meurtre de Becket, se rend au tombeau de cet archevêque
 
 12 juillet 1733 : mort de madame de Lambert
 
 
Et puis aussi...
 
 12 juillet 1536 : mort d’Erasme
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 6 ARTICLES

 


Juillet
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services