Panier de
commande
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Favoris

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


 
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

Projet d'un Carême national, civique et politique. Administration du district d'Annecy sous la révolution. Arrêté du 13 avril 1794 en vue d'établir un carême - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Anecdotes insolites > Carême national, civique et politique en

Anecdotes insolites

Petite Histoire de France et anecdotes, brèves et faits divers insolites, événements remarquables et curieux, événements anecdotiques


Carême national, civique
et politique en 1794 (Projet d’un)
(D’après « La Revue savoisienne », paru en 1888)
Publié le dimanche 10 janvier 2010, par LA RÉDACTION


 
 

Les archives de la Mairie d’Annecy possèdent une pièce curieuse qui montre que l’administration du district de la ville avait pris, le 13 avril 1794, un arrêté en vue d’établir un carême. Il serait intéressant de retrouver cet arrêté pour en connaître les motifs et de savoir s’il y fut donné suite. Il serait également intéressant de savoir ce qu’étaient ces sociétés populaires du département dont il est question dans ce document, et qui se proposaient d’acheter beurres et fromages. Etaient-ce déjà des sociétés coopératives de consommation ? Voici cette pièce :

« Du second floréal an second de la République, une, indivisible et démocratique [21 avril 1794]. Le Conseil général de la commune d’Annecy dûment convoqué et assemblé dans la salle ordinaire de ses séances. Présidence du citoyen Jean-Pierre Dussollier, premier Officier Municipal ; assistants, les citoyens François Favre, Maire, Burnod, Rosset, Buttin, Balleydier, Pacthoud et Masson, Officiers Municipaux, Brunier, agent national près la commune. Nycollin, Collomb, Lachenal Jean, Favre Bernard, Perret, Vayrat, Salomon, Boch, Dunand et Garbillon, notables ; ces membres absents, malades et en commission. Lecture faite du procès-verbal de la dernière séance, la rédaction en a été adoptée. Lecture faite de l’arrêté de l’administration de ce district, du vingt-quatre germinal dernier [13 avril] concernant un carême national, civique et politique.

Troupeau passant le gué. Peinture de Constant Troyon
Troupeau passant le gué. Peinture de Constant Troyon
« Le Conseil général, considérant que l’article cinq du dit arrêté ne paraît pas s’accorder avec le décret du second vendémiaire dernier qui porte que les ventes et achat de bétail sur pied continueront de se faire de gré à gré, comme elles ont eu lieu avant et depuis la loi des onze et vingt-neuf septembre dernier.

Considérant que la défense de tuer des bestiaux dans ce district pourrait engager des propriétaires de ceux qu’ils destinent à la boucherie, de les aller vendre dans des districts voisins, et peut-être encore de chercher à les exporter hors du territoire de la République et même de les estropier pour se soustraire au dit arrêté, ou parce qu’ils n’auraient pas de quoi les nourrir, ou parce qu’ils auraient besoin de s’en défaire pour fournir à leurs autres besoins.

« Considérant que les fruits, légumes et jardinage d’hiver sont consommés ou hors d’usage [ou ne peuvent servir] pour la nourriture des habitants, et que ce ne sera que dans quelques mois qu’on pourra percevoir ceux de la belle saison. Considérant qu’en s’abstenant de viande, la consommation des grains deviendrait nécessairement beaucoup plus grande, tandis qu’il faudrait au contraire chercher à la diminuer, vu leur pénurie, qui va augmenter de jour en jour surtout eu égard à la défense relative aux veaux qui en même temps qu’elle nécessite leur nourriture en farines pendant un certain temps [il s’agit probablement ici d’un récent arrêté défendant la vente des veaux âgés de quelques jours seulement], diminuera très sensiblement le produit du beurre et du fromage, subsistances qui deviendraient néanmoins toujours plus nécessaires par la privation de la viande, et dont la rareté sera encore plus considérable par les achats en ce genre que se proposent de faire différentes sociétés populaires du département.

« Considérant qu’il ne se consomme ordinairement dans cette commune et même dans le reste du district, que des bestiaux devenus inutiles ou à charge, et qu’il arrive rarement qu’on y en prépare et engraisse pour les boucheries, et qu’ainsi en suspendant l’abatage des dits bestiaux, il n’en résulterait pas le profit que d’abord l’on pourrait s’imaginer. Considérant que lorsque la Commission des subsistances, d’après les tableaux du recensement des grains de ce district a pensé qu’il en avait assez, elle a compté sans doute, notamment sur le débit de la viande et sur ses ressources en cette partie. Considérant enfin qu’une mesure prohibitive qui n’atteindrait qu’une section de la République, relativement à une denrée de première nécessité, pourrait devenir dangereuse, ou produire l’avantage des uns au préjudice des autres citoyens, sans qu’il en résultât un bien pour la République entière, et que tout au moins l’utilité d’une pareille mesure ne pourrait se déterminer que d’après un aperçu général de l’ensemble de la République.

« Arrête, après avoir ouï l’agent national, que l’administration de ce district sera invitée d’examiner dans sa sagesse s’il ne conviendrait pas de suspendre l’exécution du dit arrêté jusqu’après l’avis du représentant Abbite, du Comité du Salut public et de la commission des subsistances, et cependant les citoyens Jacques Antoine Lacharrière et Joseph Exertier sont chargés de prendre la note exacte et précise de tous les bestiaux existants dans l’arrondissement de cette commune en conformité de l’article huit du dit arrêté ».

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à d'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 
 

 

 « L'État m'a tuée » ou la France en souffrance
 
 Hôtellerie et restauration jadis : de l'auberge du Moyen Age au grand restaurant du XIXe siècle
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Fleurette : premier amour du futur Henri IV âgé de 12 ans
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 L'appétit vient en mangeant
 
 La gourmandise tue plus de gens que l'épée
 
MANIFESTATIONS
 Le Voyage au Moyen Age : exposition au Musée de Cluny
 
 Château d'Angers (Le) rend hommage au règne de Saint Louis
 
 
 
 


Histoire de France (Bainville)
CHAPITRE 3 : Grandeur et décadence des Carolingiens
Scandale de la dette publique
Scandale de la dette publique, ou la spoliation des peuples avec l’assentiment des Etats
Louis XVII : roi martyr emprisonné au Temple
Itinéraire d’un enfant que la République a voulu corrompre puis a délibérément tué
Temps de travail au Moyen Age
Nos ancêtres n’étaient pas les brutes de travail qu’on imagine : ils avaient 190 jours de congés par an
+ de vidéos "Histoire France"+ de vidéos "Patrimoine"

 


Les plus récents
 
 Paris décrétée capitale de la saleté au début du XXe siècle !
 
 Prédictions erronées de calamités planétaires ou quand les « devins » se trompent parfois lourdement
 
 Royaume des Estimaux à Faches, près de Lille (Nord)
 
 Opinion de George Sand sur les tâches ménagères
 
 
Et puis aussi...
 
 Académie (Prétention d'un enfant à l')
 
 Ouverture de la Samaritaine le dimanche (Ernest Cognacq plaide en faveur de l')
 
 Muguet disputé, homme muguet, muguetter et muguettes
 
 Voyage risqué des messagers ordinaires parcourant la France au XVIe siècle
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 285 ARTICLES

 

 


 
Pinterest FrPittoresque

 


 

 

 

     

 
 
Copyright © 1999-2014 E-PROD
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services